Coronavirus : des Antilles à la Polynésie, des taux d'incidence qui explosent Outre-mer

coronavirus
Infirmière à l'hôpital
©Martinique la 1ère
2614 cas pour 100 000 habitants : c'est le taux d'incidence record en Polynésie et jusqu'ici inégalé en France. Après des taux alarmants aux Antilles qui ont entraîné des mesures radicales pour lutter contre la propagation du Covid-19, au tour de la Polynésie de faire face à une situation inédite.

2 614 cas pour 100 000 habitants et 13 décès enregistrés ce 17 août en Polynésie : l'épidémie de Covid 19 s'emballe dans l'archipel avec ce taux d'incidence record. Du jamais-vu en France. 

Dès le 9 août, la Polynésie atteignait, il est vrai, le même niveau d'alerte sanitaire que les Antilles, avec un taux d'incidence de 1180 pour 100 000 habitants. À l'époque, 166 décès étaient à déplorer. La Polynésie a aujourd'hui bel et bien dépassé les taux effrayants des Antilles du début du mois d’août.

 

►Des taux d’incidence records aux Antilles début août

Pour rappel, le taux d’incidence, c'est le nombre de nouvelles personnes testées positives sur sept jours et pour 100 000 habitants.

En Guadeloupe, du 2 au 8 août, il atteignait le niveau encore inégalé en France de 1855 personnes pour 100 000 habitants.  Ce taux explosait aussi en Martinique, frôlant les 1200 pour 100 000 habitants -après avoir été de 700 quelques jours plus tôt -. Au point que les mesures se sont multipliées Outre-mer pour lutter contre la propagation du coronavirus et de son variant delta. Avec notamment le durcissement du confinement en Martinique le 10 août dernier.

capture ecran graphique covid

Par comparaison, sur la semaine du 2 au 8 août (semaine 31), le taux d'incidence était de 397 à La Réunion, 260 en Guyane, 14,3 à Mayotte et de 191 en Ile-de-France.

Au cours de la semaine 32, malgré 4114 nouveaux cas et 59 décès enregistrés, la circulation du virus Sars-CoV-2 a diminué en Martinique et ce, pour la première fois depuis le démarrage de la quatrième vague épidémique de fin juin 2021. Selon le dernier bilan de Santé publique France, le taux d’incidence est de 1147 pour 100 000 habitants.

 

Pour la semaine 32 en Guadeloupe, les autorités sanitaires décomptent quant à elles 7 107 nouveaux cas positifs dûs à 90% au variant Delta. Le taux de positivité reste très élevé à 24,6%. Au 16 août, 245 patients étaient hospitalisés en "médecine Covid” sur l'île selon la préfecture.

 

►Un Polynésien sur 3 vacciné

Se croyant débarrassés du virus, les Polynésiens ont d'abord boudé le vaccin pendant plusieurs mois : début juillet, plus personne n'était hospitalisé, et les nouveaux cas quotidiens se comptaient sur les doigts d'une main. Depuis deux semaines, ils se ruent dans les centres de vaccination, où plus de 2 000 doses sont administrées chaque jour.

point covid Polynésie 17 août
Point de situation du ministère de la Santé en Polynésie sur la covid-19 au 17 août. ©Présidence de la Polynésie française

Problème : les hôpitaux arrivent à saturation. La réserve sanitaire est donc arrivée lundi 16 août pour porter main forte au personnel hospitalier, que ce soit au Centre Hospitalier de la Polynésie française ou dans les hôpitaux périphériques.

Pour l’heure, 84945 personnes sont complètement vaccinées en Polynésie sur une population de plus de 282 737 habitants. Le nombre de décès s'élève à 224 depuis le début de la crise sanitaire.
 

►La Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Saint-Pierre et Miquelon épargnés

En Nouvelle-Calédonie, le gouvernement annonce toutefois un durcissement des conditions d’entrée sur le territoire. La délibération rendant obligatoire la vaccination des passagers qui embarquent à destination de la Nouvelle-Calédonie a par ailleurs été adoptée ce mercredi en collégialité et devra être examinée au Congrès.