Cyclone Batsirai : le gouvernement déclare l'état de catastrophe naturelle dans 19 communes de La Réunion

océan indien
Le Sénat lors d'une séance de questions au gouvernement, le 13 octobre 2021.
©SANDRINE MARTY / HANS LUCAS / AFP
Sébastien Lecornu a annoncé au Sénat ce mercredi l'état de catastrophe naturelle pour la majorité des municipalités réunionnaises frappées par le cyclone tropical la semaine dernière. Des opérations de nettoyage et de pompage sont également à l'œuvre après l'échouement du navire Tresta Star.

"C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de victimes humaines." Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a évoqué les conséquences du passage du cyclone Batsirai la semaine dernière au large de l'île de La Réunion. "Les dégâts matériels ont été nombreux", a-t-il ajouté ce mercredi au Sénat.

Par conséquent, le gouvernement a déclaré l'état de catastrophe naturelle dans 19 communes sur les 24 que compte le département. Les victimes du cyclone pourront alors être indemnisées par l'État.

Les communes qui n'ont pas pu faire l'objet de ce classement se verront voir instruit leur dossier lors d'une réunion le 8 mars prochain.

Sébastien Lecornu

Sénat

Des cultures détruites

Lors de la séance des questions au gouvernement, le sénateur réunionnais Michel Dennemont a interrogé le ministre des Outre-mer sur les suites à donner à la catastrophe, qui a détruit "80 % des cultures maraîchères et 90 % des bananeraies", selon l'élu.

"Avec Julien Denormandie [le ministre de l'Agriculture, ndlr], nous sommes en train de regarder le volet calamité agricole. Là aussi, les dossiers sont en voie de finalisation", a répondu Sébastien Lecornu. Ce statut permettrait aux agriculteurs d'être indemnisés en partie sur les dommages matériels considérés comme non assurables.

Le ministre sera à La Réunion du 13 au 15 février. Il rencontrera notamment les représentants de la filière agricole.

Opération de nettoyage autour du Tresta Star

Sébastien Lecornu a également évoqué le sort du pétrolier mauricien, qui s'est échoué sur les côtes réunionnaises lors du passage du cyclone jeudi dernier.

Des premières missions d'expertise ont eu lieu et laissent à voir des traces d'hydrocarbures qui sont liées à des transports précédents de fioul lourd (...) Les premières opérations de nettoyage et de pompage vont avoir lieu. Un bateau spécialisé va se rendre prochainement sur place.

Sébastien Lecornu

Sénat

Samedi, le préfet de La Réunion avait mis en demeure l’armateur de retirer le navire et de prévenir toute atteinte à l’environnement.

Malgré un retour à la normale progressif - l'alimentation en eau potable a été rétabli, toutes les écoles ont rouvert - "1 600 clients restent privés d'électricité sur les 72 000 enregistrés à la fin de l'alerte rouge, samedi".

Pour finir, le ministre a tenu à exprimer sa solidarité avec Madagascar, touché de plein fouet par Batsirai, et qui dénombre plus de 100 morts. "Les mécanismes de solidarité sont en route", a-t-il dit.