publicité

La violence en Guadeloupe bat tous les records

Après, la mort d’un lycéen de 15 ans tué mardi à l’arme blanche aux Abymes pour son portable, la Guadeloupe est en émoi. Mais déjà l’an dernier, la Guadeloupe et Saint-Martin avaient enregistré 45 homicides, un record en France. 

Policière en Guadeloupe © JULIEN TACK / AFP
© JULIEN TACK / AFP Policière en Guadeloupe
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Un lycéen de 15 ans a été tué à l'arme blanche devant ses camarades, à Lacroix aux Abymes, dans un quartier proche de son établissement. Il semblerait que le mobile de ce crime soit le vol d'un portable. La Guadeloupe n’en finit pas avec les faits divers horribles. Il y a deux mois en juillet, une jeune femme belge était assassinée à Saint Martin et son tueur l’était ensuite dans la prison de Baie-Mahault. Cette spirale de la violence n’est malheureusement pas une nouveauté.


►2016, déjà 22 morts

Depuis le début de l’année, la Guadeloupe et Saint-Martin viennent de comptabiliser leur 22e mort par homicide. A titre de comparaison, Marseille a enregistré 24 tués depuis le début de l’année. Or la population de Marseille (850 000) est à peu près le double de celle de la Guadeloupe (402 000) et de Saint-Martin (76 000).

►2015, année record

En 2015, 45 meurtres ont été enregistrés en Guadeloupe et à Saint-Martin. Il s’agit du record de France. Le 45e homicide avait été commis à Capesterre-Belle-Eau. Un jeune homme de 23 ans, connu des services de police, avait été tué par balles alors qu’il jouait à la belote dans un squat. La veille, un octogénaire avait avoué le meurtre de sa sœur de 86 ans à l’arme blanche.


►2014, 31 morts

L’année 2014 a été très légèrement moins tragique pour Saint-Martin et la Guadeloupe sur le plan des faits divers mortels. Toutefois l’année s’est terminée le 30 décembre par un règlement de compte. Un jeune homme de 19 ans a été retrouvé mort à l’intérieur d’une voiture stationnée quartier des Abymes. La victime, connue des services de police, avait été mise en examen pour un braquage violent commis en février 2013 aux Abymes. Au total, 2014 affiche 31 homicides depuis le début de l'année. 

►2013, 43 meurtres

Déjà en 2013, la Guadeloupe et Saint-Martin avaient enregistré un nombre record de meurtres. Mais ce nombre très élevé s’explique en partie par la tuerie familiale de Tabanon (Petit Bourg) qui avait fait six morts. Par ailleurs, la petite île de Saint-Martin avait enregistré à elle-seule 10 homicides.

►2012, 38 homicides

En 2012, 38 homicides avaient été enregistrés en Guadeloupe dont 3 à Saint-Martin.
 

►Des mesures ?

Interpellé par Ary Chalus (DVG) en mai dernier à l’Assemblée nationale sur l’explosion de la violence en Guadeloupe, Bernard Cazeneuve avait annoncé le renfort de 16 policiers et gendarmes d’ici à septembre. Le ministre de l’Intérieur indiquait que depuis 2012, 38 policiers et gendarmes supplémentaires avaient été affectés.  
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play