Mondiaux de surf : la Polynésienne Vahiné Fierro et la Réunionnaise Cannelle Bulard peuvent réintégrer la compétition

surf
Vahiné Fierro et Cannelle Bulard
Vahiné Fierro, à gauche, et Cannelle Bulard, à droite, vont représenter la France aux Mondiaux de surf au Salvador. ©Outre-mer la 1ère

Forfaits pour cause de Covid-19, les surfeuses Canelle Bulard et Vahiné Fierro peuvent réintégrer la compétition des Mondiaux de surf, annonce la fédération française ce lundi 31 mai. 

Actuellement au Salvador où se déroulent les Mondiaux de surf, les surfeuses Cannelle Bulard, de La Réunion, et Vahiné Fierro, de Polynésie vont pouvoir réintégrer la compétition dont elles ont été éloignées pour cause de Covid-19. "Après avoir été testées positives au Covid vendredi dernier, [les deux atthlètes] ont été testées négatives à deux reprises consécutives", explique la fédération française de surf dans un communiqué. "Toutes les mesures ont été mises en place par la délégation tricolore sur place pour isoler et protéger l’ensemble des athlètes de l'équipe de France."

Vahiné Fierro et Cannelle Bulard retrouvent donc les cinq autres surfeurs de l'équipe de France présent sur la compétition, dont le Réunionnais Jérémy Florès et le Polynésien Michel Bourez. 

Etape décisive

Reportés d'un an à cause de la pandémie, les Mondiaux représentent une dernière chance de décrocher un billet pour les Jeux olympiques de Tokyo. Douze places, cinq chez les hommes et sept chez les femmes, sont en jeu pour les 250 surfeurs de 51 nations présents au Salvador. Jérémy Florès et Michel Bourez sont déjà qualifiés, tout comme la Réunionnaise Johanne Defay, forfait pour les Mondiaux en raison d'une blessure au genou droit. 

La relève avait été prise au pied levé par Cannelle Bulard, qui, après la mésaventure de son test positif au Covid-19, pourra comme Vahiné Fierro et Pauline Ado, tenter de décrocher le précieux sésame pour le Japon. En tout, il y aura quarante surfeurs et surfeuses aux JO, à raison de deux par nation et par catégorie.