Onze ultramarins sélectionnés pour les championnats du Monde d’athlétisme

athlétisme
Wilfried Happio
Le Martiniquais Wilfried Happio portant un bandage à l'œil après avoir été agressé à l'échauffement lors des Championnats de France d'athlétisme à Caen le 25 juin 2022. ©SAMEER AL-DOUMY / AFP
La liste de l’équipe de France pour les prochains championnats du Monde d’athlétisme du 15 au 24 juillet prochain, a été dévoilée par la Fédération Française d’Athlétisme. 45 athlètes tricolores sélectionnés dont 11 ultramarins qui se rendront à Eugene aux Etats-Unis pour les mondiaux.

Ils seront 11, presque un quart de la délégation, à être ultramarins. Parmi eux, trois femmes et huit hommes. A part le Martiniquais Melvin Raffin et le Guadeloupéen Enzo Hodebar champion de France , tous deux en triple saut, les autres athlètes ultramarins sont tous qualifiés dans une discipline de course à pied.

Quatre ultramarins pour le 4x400m homme

Espérons que la répétition du chiffre quatre leur portera chance, parce qu’ils sont bien quatre ultramarins à participer au 4x400m homme sur six sélectionnés. Le Guyanais Loïc Prévot, le Réunionnais Fabrisio Saïdy, le Martiniquo-Réunionnais Ludovic Ouceni et le Guadeloupéen Thomas Jordier.

En revanche, pour la même discipline mais chez les femmes cette fois-ci, c’est l’inverse, il n’y a qu’une seule athlète ultramarine sur les six sélectionnées, la Guadeloupéenne Diana Iscaye.

Encore de la course

Il s’est illustré lors des championnats de France le samedi 25 juin. Agressé 20 minutes avant sa course, il a couru le 400m haies et a gagné, nous parlons bien évidemment du Martiniquais Wilfried Happio qui ira chercher une autre médaille d’or dans sa discipline à Eugene. Son compatriote martiniquais Aymeric Priam essayera quant à lui d’avoir un résultat en 4x100m.

Sur le 100m haies chez les femmes, ce sera aussi une Martiniquaise qui ira dans l’Oregon pour espérer décrocher une médaille, Laëticia Bapté. La partenaire d'entraînement de Wilhem Belocian avait réalisé les minima au meeting de Genève début juin. Enfin, l’un des grands espoirs de médaille pour la France, Rénelle Lamote. Spécialiste du 800m, la Guadeloupéenne n’a laissé aucune chance à ses adversaires lors des championnats de France le dimanche 26 juin. En laissera-t-elle une à ses concurrentes aux Etats-Unis ? Ce sera à suivre sur la 1ère.