publicité

Qui sont les candidats ultramarins pour les élections européennes ?

Les listes des différentes formations politiques pour les élections européennes du mois de mai sont désormais connues. Gros plan sur les candidats originaires des Outre-mer en position éligible dans les 34 listes. 

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
La réforme du mode de scrutin pour les élections européennes a entraîné la suppression de la circonscription Outre-mer. Chaque formation politique présente donc une liste nationale unique de 79 candidats pour ce scrutin qui se déroulera du 23 au 26 mai 2019, en fonction des États (en France, le scrutin se déroulera les 25 et 26 mai). Afin de respecter la représentation des différents territoires, les partis incluent des candidats ultramarins. Qui sont les principaux candidats parmi les 34 listes ?
 

#LREM

© Tristan Paviot
© Tristan Paviot
La République En Marche a dévoilé ce mardi 26 mars sa liste qui sera conduite par Nathalie Loiseau, jusqu'à présent ministre des Affaires Européennes. Le Réunionnais Stéphane Bijoux occupe la dixième place de cette liste. Il était jusqu'à présent directeur de l'information du pôle Outre-mer de France Télévisions. Il a démissionné de ses fonctions. Max Orville, 24e sur la liste, a été tête de liste du MoDem en Martinique pour les élections régionales 2010. Tearii Alpha, natif de Polynésie, est 34ème, tandis que Sarah Cabarrus-Deroche est 37ème. 
 

#RN


La liste du Rassemblement National est conduite par Jordan Bardella. En 12ème place figure la Guadeloupéenne Mexette Pirbakas-Grisoni. Cette place était initialement dévolue à une autre Guadeloupéenne Christiane Delannay-Clara, qui a finalement été écartée. En 25ème position figure Eric Minardi, qui fut le candidat du parti de Marine Le Pen aux législatives en Polynésie. Huguette Fatna, originaire de Martinique, est en 44ème place. En 60ème position, on retrouve la Réunionnaise Marie-Luce Brasier-Clain. Enfin, Jérome Harbourg est en 61ème position. Il est délégué départemental du RN en Guyane.
 

#LFI

Le député européen sortant, Younous Omarjee a de bonne chance de conserver son siège © DR
© DR Le député européen sortant, Younous Omarjee a de bonne chance de conserver son siège
La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon a également dévoilé sa liste qui sera conduite par Manon Aubry. Le Réunionnais Younous Omarjee, député européen sortant, figure en 4ème position, avec de bonnes chances de retrouver son fauteuil à l'issue du scrutin. Le Guadeloupéen Philippe Juraver est en 20ème position sur cette liste. La Guadeloupéenne Nadège Montout est 33ème, la Martiniquaise Karinne Varasse est 37ème. 
 

#LR

© DR
© DR
La Guadeloupéenne Sonia Petro figure en 20ème position sur la liste Les Républicains  menée par François Xavier Bellamy. Le parti dirigée par Laurent Wauquiez avait annoncé qu'il réserverait la 20ème place de sa liste à "Une femme représentante des Outre-mer". Sonia Petro dirige la fédération LR de Guadeloupe, elle est conseillère municipal d'opposition à Basse-Terre.
 

#EELV

© FTV
© FTV
Europe Ecologie Les Verts a également présenté sa liste qui sera menée par Yannick Jadot. Un candidat Amérindien de Guyane, Alexis Tiouka, figure en 19ème position, à priori non-éligible.
 

#Sur les autres listes

Du côté de la liste socialiste menée par Raphaël Glucksmann, soutenue par Christiane Taubira, le Réunionnais Philippe Naillet est en 17ème position. La Martiniquaise Béatrice Bellay est 26ème sur cette liste. Bien connu en Nouvelle-Calédonie, Bruno Van Peteghem figure en 79ème et dernière position. 

Pour le mouvement Génération-s de Benoît Hamon, le Réunionnais Alain Benard est en 23ème position, tandis que la Martiniquaise Danièle Carnino, est 52ème.  

La Réunionnaise Julie Pontalba est 6ème sur la liste du Parti communiste français. Sur cette même liste figure en 17ème position le Martiniquais Michel Branchi.

Le Martiniquais Philippe Petit est 24ème sur la liste UDI conduite par Jean-Christophe Lagarde.

Sur la liste Lutte Ouvrière, la Martiniquaise Ghislaine Joachim-Arnaud, figure emblématique de la grève générale de 2009 dans son département, se trouve en troisième position. Les autres Ultramarins sur la liste sont le Réunionnais Jean-Yves Payet, en 12e position, et le secrétaire général de la CGTG, le Guadeloupéen Jean-Marie Nomertin en 18ème position.  

Deux martiniquais, Sébastien Dubois et Lorine Mangattale, sont 35ème et 72ème sur la liste UPR conduite par François Asselineau, qui milite pour le Frexit. Sophie Sénac, déléguée départementale de l'UPR à La Réunion, est en 42ème position. 

La Calédonienne Martine Cornaille est en 20ème position sur la liste "Urgence Ecologie". 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play