Surf : Cinq ultramarins parmi les six surfeurs de l’équipe de France pour les championnats du monde des nations

surf
AFP-FTV_tim bisso mihimana braye gatien delahaye vahine fierro tessa thyssen
De g. à dr. et de haut en bas : Tim Bisso, Tessa Thyssen, Gatien Delahaye, Mihimana Braye, Vahine Fierro sont les cinq surfeurs ultramarins sélectionnés en équipe de France pour les World Surfing Games 2022. ©FFS - JACK GUEZ / AFP - Arrihoe Tefaafana / Polynésie la 1ère
La fédération française de surf a validé ce 9 septembre la composition de l’équipe de France qui participera aux World Surfing Games 2022 du 16 au 24 septembre. Parmi les six athlètes sélectionnés pour ces championnats du monde, cinq sont d’Outre-mer.

Championne du monde des nations de surf en titre, la France présente une équipe très ultramarine pour les World Surfing Games qui se déroulent à Huntington aux Etats-Unis du 16 au 24 septembre.

Validée le 9 septembre dernier, la sélection compte six athlètes dont cinq ultramarins (par ordre alphabétique) :

  • Timothé Bisso (Pirates Surf Club)
  • Mihimana Braye (Hossegor Surf Club)
  • Gatien Delahaye (Pirates Surf Club)
  • Vahine Fierro (Hossegor Surf Club)
  • Tessa Thyssen (A Joe Reefer Surf Club)

Qui sont-ils ?

Timothé Bisso

Le natif de la Guadeloupe avait remporté le titre de champion d’Europe junior chez les moins de 18 ans en 2014 aux Açores, puis celui de vice-champion du monde professionnel junior début 2016 au Portugal. Il retrouve la sélection française sept ans après les Mondiaux juniors 2015 à Oceanside (Etats-Unis).

Mihimana Braye

Le Tahitien est appelé pour la première fois avec les Bleus. En 2015, il remportait la Rangi Pro Junior ainsi que la Taapuna Master, avant de se hisser en 2016 à la 50e place du classement mondial WSL. En 2020, il était à nouveau champion de la Taapuna Master.

Gatien Delahaye

Le Guadeloupéen retrouve la sélection française quatre ans après sa première sélection aux World Surfing Games de 2018, au Japon. Auteur d’une saison 2022 remarquable, il a terminé en juillet 2e au Challenger Series de Ballito, et remporté fin août le Rip Curl Pro Anglet.

Vahine Fierro

La Polynésienne, qui a appris à surfer à l’âge de 2 ans, a remporté le championnat du monde junior en Australie en janvier 2018, et le championnat du monde par équipe en 2021. Cette année en août, elle a terminé 3e du Championship Tour 2022 à Teahupo’o.

Tessa Thyssen

Celle qui a grandi à Saint-Martin et fait ses gammes en Guadeloupe était notamment championne du monde junior en octobre 2015 en Californie, puis 3e meilleure tricolore sur le circuit en 2019. Après une longue blessure, elle est revenue à la compétition en 2021.

Un ticket pour les JO 2024 

La sixième surfeuse à compléter l’équipe est Pauline Ado (Anglet Surf Club). "La sélection pour les Mondiaux s'est faite au regard du classement sur les Challenger Series 2022", explique la fédération française de surf sur son site internet.

La France remet donc son titre en jeu, puisqu’elle l’a remporté en 2021 au Salvador, quatre ans après sa première victoire en 2017 à Biarritz. Surtout, l’épreuve est qualificative pour les JO.

La fédération précise en effet que ces World Surfing Games 2022 délivreront les deux premiers tickets pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 qui se dérouleront pour le surf à Teahupo'o, à Tahiti. "Les équipes nationales les mieux classées par genre qualifieront 1 place messieurs et 1 place dames pour leur pays/CNO [comité national olympique, NDLR] respectif, indépendamment de la limite de quota de deux athlètes par pays", ajoute-t-elle.

Le programme

16 septembre : Cérémonie d'ouverture ; début de la compétition messieurs.

17-18 septembre : Compétition messieurs.

19-23 septembre : Compétition messieurs ; début de la compétition dames.

 24 septembre : Phases finales messieurs et dames.