Tournoi des 6 Nations : Yoram Moefana solide, à l'image de l'équipe de France qui bat l'Irlande

rugby futuna
RUGBY FRANCE IRLANDE
Yoram Moefana solide sur ses appuis defie la défense Irlandaise ©Franck Fife AFP
Yoram Moefana a vécu pleinement sa première titularisation en bleu. Le numéro 12 tricolore choisi par Fabien Galthié a montré tout le bien que le sélectionneur pense de lui en participant au succès de la France face à l'Irlande et en montrant pleinement l'étendue de son talent. Retour sur son match à la loupe.

Un stade plein comme un œuf, une ambiance magique, celle du Tournoi. Après l’Ireland Call et la Marseillaise Yoram Moefana a dû repenser à ses débuts au club d’Afili de Futuna. Que de chemin parcouru depuis son arrivée à Limoges il y a 8 ans dans les bagages de ses oncles, dont Tapu Falatea, actuel pilier d’Agen.

Sans complexe en première mi-temps

Le Futunien ne tarde pas à montrer son talent sur la première action de jeu. Une touche rapidement jouée par Julien Marchand, balle en main Moefana s’offre un cadrage débordement sur Ringrose son vis-à-vis. Trente secondes plus tard, au bout de l’action, Antoine Dupont est dans l’embut pour le premier essai Français.

Les Irlandais répondent avec un essai de filou de leur trois-quart aile Mak Hansen, originaire de Nouvelle-Zélande.

Le match est lancé et les impacts sont durs, le rythme étouffant pendant ce premier quart d’heure. Puis va baisser, pour laisser place à un vrai affrontement à l’ancienne. Un bras de fer dans lequel les trois quarts n’ont pas trop de ballons d’attaque.

À la 23ᵉ minute, Yoram garde le coup d’œil intact pour une remise à l’intérieur pour Melvyn Jaminet, qui n’aboutira pas. Dix minutes plus tard, il est en soutien de Damien Penaud au bord de la touche qui lui délivre une magnifique chistera. Yoram résiste au plaquage d’Hansen. Sur la pénalité qui suit une faute irlandaise sur l’action, Jaminet redonne neuf points d’avance aux Bleus. La pause est atteinte sur le score de 19/7 pour l’équipe de France.

Sous pression mais sans rompre en deuxième

Les Irlandais vont marquer deux essais coup sur coup en deuxième période, revenant à 21/22. Complétement transfigurés dans leur style de jeu, ils font feu de tous les côtés.

Yoram plaque encore Hansen, se relance dans le jeu d’attaque et parvient à trouver Gabin Villières plein champ qui lance Penaud près de la ligne. Sur la touche qui suit, Cyril Baille marque l'essai qui rejette les bleus à distance des Verts.
 

RUGBY FRANCE IRLANDE
Cameron Woki et Yoram Moefana stoppent Josh Van der Flier le troisième ligne Irlandais ©Franck Fife AFP

 

Romain Taofifenua et Peato Mauvaka rentrent alors en jeu, apportant de la densité dans le pack tricolore. Il y a désormais trois joueurs originaires de Wallis et Futuna au même moment sur le terrain, du jamais vu. Un formidable symbole de la réussite de cette filière du Pacifique, vers qui la fédération et les clubs du Top 14 font les yeux doux.

Yoram reste solide au plaquage face à l’arrière irlandais Keenan qui vient le défier, il montre toute sa densité physique. C'est aussi pour cela que Fabien Galthié l’a choisi.

"En novembre 2020, lors de l’Autumn Cup, on n’a pas hésité à le titulariser, car il participait à tous nos entraînements et il en imposait, déjà naturellement, sans forcer avec un peu de timidité, car c’est un jeune joueur. Son potentiel sautait aux yeux. En plus, il performe avec son club", déclarait le sélectionneur de l’équipe de France jeudi lors de la conférence de presse de l’annonce de l’équipe, et de continuer :

"En novembre, il était à nouveau avec nous, il n’a fait que s’entraîner, mais il a un gros vécu avec nous et quelques sélections, il est prêt aujourd’hui à répondre aux exigences de ce match contre l’Irlande."
 

Techniquement, physiquement et psychologiquement Yoram est prêt car accompagné par les 22 gars, il n'est pas seul.  Il nous apporte tout son potentiel et son talent car il en a beaucoup, vous allez le constater dans l'avenir »

Fabien Galthié, sélectionneur XV de France

 

Les Bleus du Pacifique mettent les barbelés, car Romain Taofifenua plaque le pilier Furlong, et Peato Mauvaka fait de même face à Keenan. Il faut faire le dos rond face aux vagues d’assaut irlandaises. Carbury fait revenir les siens à trois points des Français.

RUGBY FRANCE IRLANDE
Peato Mauvaka charge, Dylan Cretin en soutien ©Franck Fife AFP

 

Romain Tao prend deux ballons précieux en touche, Mauvaka charge et Moefana avance à l’impact sur la dernière action des bleus qui échoue tout près de la ligne. Jaminet redonne trois points aux siens, 30/24.

Le dernier ballon, encore une chandelle de Keenan chaud brûlant, à la tombée, c'est Yoram Moefana qui la réceptionne et revient au chaud avec ses avants pour préserver la victoire.

Lucu transmet à N’Tamack qui dégage. Le Futunien aura été dans tous les bons coups de ce match. Pas mal, pour une première titularisation.

La victoire sera bleue, pas bleu étincelant, mais plutôt bleu de chauffe. Ça n’est pas pour déplaire à Yoram Moefana et ses copains, qui vont affronter l’Écosse samedi prochain.

L’aventure continue pour cette "équipe de potes", en train de construire petit à petit sa marche vers 2023 et la Coupe du monde en France.

Mais les Bleus visent d’abord un premier trophée et une victoire dans ce Tournoi des 6 Nations 2022.