Annick Girardin restera-t-elle ministre des Outre-mer?

politique
Annick Girardin 24 juin à Cayenne
©Guyane la 1ère
Emmanuel Macron a nommé vendredi 3 juillet Jean Castex Premier ministre en remplacement d'Edouard Philippe. Annick Girardin sera-t-elle reconduite à son poste de ministre des Outre-mer? Rien n'est moins sûr concernant l'avenir de la Saint-Pierraise à ce poste.
Après la nomination surprise de Jean Castex au poste de Premier ministre, en remplacement d'Edouard Philippe, l'heure est maintenant à la formation d'un nouveau gouvernement. Il pourrait être annoncé avant la fin du week-end. Annick Girardin va-t-elle rester ministre des Outre-mer ? 
 

"Des questions personnelles"

Dans son édition du 3 juin, Le Canard Enchaîné évoquait les velléités de départ du gouvernement d'Annick Girardin. Selon les informations du journal satirique, la ministre des Outre-mer souhaitait quitter ses fonctions "pour des questions personnelles". Des départs susceptibles de mettre à mal la parité du gouvernement. A l'heure du remaniement, le doute plane donc sur la reconduction d'Annick Girardin à son poste, alors que cette dernière est actuellement en première ligne dans le cadre de la lutte contre le coronavirus en Guyane.


De Hollande à Macron

Celle qui a commencé sa carrière politique à Saint-Pierre-et-Miquelon avait déjà été ministre sous un autre gouvernement : sous la présidence de François Hollande, Annick Girardin avait respectivement été secrétaire d'État chargée du Développement et de la Francophonie dans le premier gouvernement Valls et ministre de la Fonction publique dans le deuxième gouvernement Valls, en remplacement de Marylise Lebranchu, lors du remaniement du 11 février 2016. Elle était alors, en 2014, la première Saint-Pierraise à faire partie d'un gouvernement.


A la victoire d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, elle est nommée ministre des Outre-mer, le 17 mai 2017. La radicale de gauche de Saint-Pierre-et-Miquelon devient ainsi la quatrième Ultramarine à entrer rue Oudinot. La première de l'archipel d'Amérique du Nord.

En 2017, Annick Girardin est ainsi, avec Jean-Yves Le Drian, la seule rescapée de l'ère Hollande.

Crises à répétition rue Oudinot

Rue Oudinot, les dossiers se sont enchaînés pour la ministre "tout-terrain". De l'ouragan Irma aux Antilles à la crise des gilets jaunes Outre-mer - et notamment à La Réunion - en passant par le référundum d'auto détermination de la Nouvelle-Calédonie, ou encore la situation explosive à Mayotte, les enjeux auront été nombreux pour la ministre des Outre-mer.

Dernière crise en date : l'épidémie de Covid-19 qui a gagné Mayotte, et surtout la Guyane. L'etat d'urgence sanitaire est prolongé dans ces deux départements d'Outre-mer jusqu'au 30 octobre. En Guyane, pas d'amélioration en vue : autant dire que si Annick Girardin devait garder son poste, elle aurait encore beaucoup à faire. 


 

Epinglée par le Canard Enchaîné
Ces dernières années, la ministre aura aussi dû faire face aux attaques du Canard enchaîné concernant les activités de son compagnon et des son implication -ou non- dans ces dernières.
Le journal satirique avait pointé du doigt en 2019 l’absence de concurrence dans la procédure d’attribution de contrats publics à la société GSI de Jean-François Vigneau, compagnon d’Annick Girardin, à Saint-Pierre et Miquelon.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live