publicité

Le Conseil Constitutionnel annule l'élection de la députée de Mayotte Ramlati Ali

Le Conseil constitutionnel s'est prononcé ce vendredi 19 janvier sur le recours concernant la 1ère circonscription de Mayotte.L'élection de la députée Ramlati Ali (LREM) est annulée.

© DR
© DR
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le
Il aura fallu sept mois au Conseil Constitutionnel pour se prononcer concernant le recours déposé par l'adversaire de Ramlati Ali, élue députée (LREM) de la 1ère circonscription de Mayotte. Les gardiens de la constitution ont finalement décidé d'annuler l'élection de la première femme députée de Mayotte, qui l'avait emporté avec 54 voix d'avance.

Procès verbal litigieux

L'adversaire de Ramlati Ali au second tour, Elad Chakrina (LR) avait déposé un recours en annulation à la suite, d'un "procès verbal litigieux". A Mayotte, le second tour dans la 1ère circonscription avait donné lieu à un imbroglio au soir de l'élection. C'est d'abord Elad Chakkrina qui avait été déclaré vainqueur. Mais au lendemain du scrutin, La commission de recensement des votes de Mayotte avait modifié les résultats après une erreur de comptage, proclamant la victoire de la candidate Ramlati Ali.

La décision du Conseil Constitutionnel

Voici le communiqué du Conseil Constitutionnel :

 

Et maintenant ?

Comme le prévoit le code électoral (article LO 178) en cas d'annulation d'une élection législative par le Conseil Constitutionnel, une nouvelle élection législative partielle va être organisée par le ministère de l'Intérieur dans la 1ère circonscription de Mayotte. Ces élections doivent se tenir dans un délai de trois mois.
Encore un coup dur pour LREM dans les Outre-mer

L'annulation de l'élection de Ramlati Ali, députée LREM de Mayotte, est la deuxième du genre dans les Outre-mer. En décembre, le Conseil Constitutionnel avait déjà annulé l'élection du député LREM de Guyane Lenaick Adam. Seuls deux députés ultramarins sont membres du groupe LREM à l'Assemblée nationale : Olivier Serva (Guadeloupe) et Stéphane Claireaux (Saint-Pierre et Miquelon).

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play