publicité

Fiscalité, SMIC, prix... ce qui change au 1er janvier 2019

Avec la nouvelle année, les traditionnels changements. Impôts, consommation, emploi : qu'est-ce qui change au 1er janvier 2019 en France ?

  • Par Marie Boscher
  • Publié le , mis à jour le

Fiscalité

 
  • Prélèvement à la source
Désormais, l'impôt sur le revenu sera directement prélevé sur les salaires et les pensions de retraite. 38 millions de Français sont concernés par cette mesure. 
 
  • Gel des taxes sur les carburants
la Réunion comme dans le reste de la France, le gel des taxes sur les carburants était très attendu par les Gilets jaunes. Il a été annoncé début décembre par Edouard Philippe et entre en vigueur au 1er janvier. Les prix de l'essence et du diesel ont déjà été revus à la baisse à la Réunion, en Polynésie ou encore en Martinique
 
  • Défiscalisation des heures supplémentaires
La mesure a été annoncée par Emmanuel Macron le 11 décembre en réponse à la fronde des Gilets jaunes. Dès le début de l'année 2019, les heures supplémentaires seront exonérées de charges et défiscalisées jusqu'à un plafond de 5000 euros net par an. 
 

Consommation

 
  • Augmentation du prix du timbre
Le timbre vert (expédition en 48h en France métropolitaine) va passer de 80 centimes d'euros à 88 centimes. Le timbre rouge réservé aux lettres prioritaires, passe la barre symbolique de l'euro : il coûtera désormais 1,05 euros au lieu de 95 centimes. Enfin, les écoplis montent de 78 à 86 centimes. Les prix des Colissimo, Outre-mer compris, augmenteront eux aussi de 1,5%.
 
  • Gel des tarifs du gaz et de l'électricité
Tout comme le prix des carburants, c'est là aussi en réponse à la grogne des Gilets jaunes. Le gouvernement a annoncé la suspension de la hausse des prix de l'électricité et du gaz au moins jusqu'au 1er mars, date de la fin de la concertation nationale lancée mi-décembre.
 
  • Hausse du prix du tabac
C'est quasiment une tradition à chaque 1er janvier : la hausse du prix du tabac. Cette année, ... marques sont concernées avec des hausses entre 0,10 centimes 0,20 centimes d'euros. Le paquet le moins cher sera désormais à 7,70 euros et le plus chef à 9,80. Le gouvernement a pour objectif d'atteindre le paquet à 10 euros en 2020 avec trois autres hausses prévues dans les prochains mois.
  
  • Fin des "promotions Nutella"
Adoptée en octobre dernier, la loi "EGAlim" plafonnent les promotions sur les produits alimentaires. Elles ne pourront pas excéder 34 % du prix de vente au consommateur. Il sera donc désormais interdit de faire des offres du type "un acheté, un offert" ou de voir des promotions monstres comme celle sur le Nutella qui avait provoqué des échauffourées l'an dernier.
 

Emploi

Le dernier coup de pouce au smic remonte au 1er juillet 2012. Au lendemain de l'élection de François Hollande, le salaire minimum avait été revalorisé de 2%, au lieu de 1,4%. (MAXPPP)
Le dernier coup de pouce au smic remonte au 1er juillet 2012. Au lendemain de l'élection de François Hollande, le salaire minimum avait été revalorisé de 2%, au lieu de 1,4%. (MAXPPP)
 
  • Hausse du SMIC
Revalorisé tous les ans en fonction de l'inflation, le SMIC horaire reçoit un coup de pouce exceptionnel du gouvernement en ce début d'année. Il va connaître une hausse de 1,5%, passant de 9,98 euros à 10,03 euros. Pour un salarié aux 35 heures, cela représente un salaire brut mensuel de 1521,22 euros, soit une hausse nette d'une quizaine d'euros. 
 
  • Prime d'activité
La prime d'activité va connaître une hausse jusqu'à 90 euros et sera versée à compter du 5 février. A noter aussi, la reprise par l'Etat de la gestion du Revenu de Solidarité Active (RSA) à Mayotte et en Guyane. Désormais, les collectivités de ces territoires ne seront plus chargées du versement de cette aide. 
  
  • Compte personnel de formation
Le compte personnel de formation (CPF) change de formule. Désormais, les 23 millions de bénéficiaires auront droit à un "chèque" de 500 euros par an pour suivre des formations. Jusqu'ici, le CPF fonctionnait sur un système d'heures. Celles cumulées pourront être converties et une heure sera équivalente à 15 euros. La Guadeloupe, la Martinique, la  Guyane, la  Réunion, Saint-Barthélemy et Saint-Martin sont éligibles au CPF.
 
  • Réforme de l'apprentissage
L'apprentissage change en 2019 et sera ouvert jusqu'à 30 ans au lieu de 26 jusqu'alors. Les rémunérations devraient augmenter avec des aides à l'embauche pour les petites et moyennes entreprises. Enfin, les jeunes apprentis de plus de 18 ans pourront bénéficier d'une aide de 500 euros pour passer le permis de conduire. 
 

Retraites

© cps.pf
© cps.pf
 
  • Annulation de la hausse de la CSG
Initialement prévue pour le 1er janvier, la hausse de 1,7 points de la CSG (contribution sociale généralisée) est annulée pour les petites retraites - entre 1200 et 2000 euros par mois pour une personne seule et jusqu'à 3000 euros pour un couple. La CSG permet de financer la protection sociale. Elle sera donc de 6,6% pour les pensions de retraite avec un taux réduit à 3,8%. Mais la mesure ayant été adoptée tardivement, elle ne pourra pas être appliquée tout de suite. Il faudra attendre un peu pour des remboursements a posteriori.
  
  • Hausse du minimum vieillesse
Autre changement dans les revenus des retraités, la hausse de l'allocation de solidarité pour les personnes âgées, le minimum vieillesse. Cette année, elle atteint 868 euros par mois pour une personne seule, soit 35 euros de plus, et 1348 euros pour un couple, soit 54 euros supplémentaires.
 
  • Revalorisation des retraites
Les pensions de retraite vont être revalorisées mais de manière très légère : +0,3%. Le gouvernement a en effet maintenu la sous-indexation des retraites, c'est à dire qu'elles sont calculés selon un référent inférieur à l'inflation.
 

Santé

La sécurité sociale, 70 ans d'age © Jean-claude Samyde
© Jean-claude Samyde La sécurité sociale, 70 ans d'age
 
  • La hausse de la participation forfaitaire
L'Assurance maladie remboursera six de moins pour les actes médicaux de plus de 120 euros. L'assuré verra donc sa participation forfaitaire passer de 18 à 24 euros en 2019, sauf pour les personnes exonérées comme les femmes enceintes ou les personnes en situation de handicap ou de maladie chronique.
 
  • Allocation adulte handicapé à vie
Un décret étend à vie la durée d'attribution des droits aux allocations pour les adultes handicapés dont le taux d'incapacité est supérieur à 80%. Il fallait jusque là se soumettre à des examens médicaux réguliers pour bénéficier de l'aide.
 
  • Plafonnement du prix des prothèses auditives

Les remboursements minimums des prothèses auditives par les caisses de sécurité sociale et les mutuelles seront plafonnés à 300 euros au lieu de 199 jusqu'ici. Par ailleurs, le prix des appareils ne pourra pas dépasser 1300 euros. 

Voiture

Cours de conduite pour personnes âgées © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Cours de conduite pour personnes âgées
 
  • Stage de réduction de la période probatoire
Les personnes qui passeront leur permis à partir du 1er janvier pourront réduire la durée du permis probatoire de trois à deux ans grâce un stage. Il s'agit d'une formation de sept heures à suivre entre 6 mois et un an après l'obtention du permis - à condition bien sûr de ne pas avoir perdu de point. 
 
  • Report du durcissement du contrôle technique
Prévu pour le 1er janvier, le durcissement du contrôle technique est finalement reporté de six mois. Les véhicules diesel devront passer des tests d'opacité des fumées plus sévères. 
 
  • Doublement de la prime à la conversion automobile
Elle passera à 4000 euros en janvier. Cela concerne 20% des ménages les plus modestes et les personnes actives mais non-imposables qui font plus de 60 km par jour pour aller travailler. Le nombre de primes attribuées devraient doubler sur le quinquennat. A noter que les propriétaires de pick-up à cinq places ne seront plus exemptés de la taxe sur les véhicules de société.
 

Mais aussi...


Parmi les autres changements entrant en vigueur au 1er janvier 2019, l'extension des inscriptions sur les listes électorales jusqu'à six semaines avant le scrutin et non plus jusqu'au 31 décembre. Pour les élections européennes de 2019, cela permet aux citoyens de s'enregistrer jusqu'au 31 mars.
A noter aussi deux nouveautés côté environnement : l'interdiction des pesticides pour les particuliers et l'extension et la revalorisation du chèque énergie, à hauteur de 50 euros pour atteindre un montant moyen de 200 euros. Il pourra bénéficier à 5,6 millions de foyers contre 3,6 millions en 2018.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play