Les résultats du premier tour des élections régionales et territoriales en Outre-mer [Synthèse]

élections 2021
Elections CTG 1er tour et 1er vote pour un jeune à Macouri
Jean-Paul 18 ans vote pour la 1ère à Macouria ©Mélodie Noury

Les électeurs de La Réunion, de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane étaient appelés aux urnes dimanche 20 juin pour renouveler leurs conseillers régionaux pour les deux premières, territoriaux pour les deux dernières. Outre-mer la 1ère fait le point sur les résultats en prévision du second tour.

Les 20 et 27 juin, à La Réunion et en Guadeloupe, les électeurs votent pour deux scrutins : les régionales et les départementales. Les électeurs de Martinique et de Guyane désignent, eux, les membres de leurs assemblées territoriales dotées des compétences d’un conseil régional et d’un conseil départemental. À Mayotte, ce sont les conseillers départementaux qui remettent leurs sièges en jeu. Ce sont eux qui assurent les compétences régionales.

Partout, ce dimanche 20 juin, les électeurs ont placé leur président sortant en tête du premier tour. Mais derrière, des alliances sont possibles, des discussions déjà engagées, afin de tenter de renverser la tendance au second tour le 27 juin. Rappelons que pour se maintenir au second tour, les candidats doivent obtenir 10% ou plus des voix exprimées. Les candidats qui obtiennent au moins 5% des suffrages exprimés peuvent fusionner leur liste avec celles d’autres candidats.

► À La Réunion, le sortant Didier Robert en tête, les discussions ont débuté à gauche

Elections Régionales 2021 Didier Robert a voté à l'école Philippe Vinson à La Montagne
Didier Robert, qui brigue un troisième mandat à la Région, a voté ce dimanche 20 juin, à l'école Philippe Vinson à La Montagne. ©Christelle Floricourt


Au total, onze candidats étaient en course pour ces élections régionales à La Réunion. Didier Robert (Obj. Réunion) sort très nettement en tête du premier tour avec 31,1% des voix, selon les premières estimations réalisées par SAGIS. La question de sa réserve de voix pour l'emporter au second tour se pose puisque, derrière lui, ce sont deux anciennes députées de gauche qui suivent : la maire du Port Huguette Bello (PLR-DVG) avec 21,7% des voix et la maire de Saint-Denis Ericka Bareigts (PS et alliés) avec 18,5%. 

D'après les premières déclarations des deux candidates sur Réunion la 1ère quelques minutes après l'annonce des résultats, Ericka Bareigts et Huguette Bello pourraient s'allier pour le second tour. Patrick Lebreton (DVG), qui a obtenu 7,8% des suffrages, a lui aussi laissé entendre qu'il se rallierait à Huguette Bello.

Vanessa Miranville (Divers), maire de la Possession, a longtemps flirté avec les 10%, mais n'a pas franchi la barre qui lui permettait de se maintenir au second tour, scotchée à 9,91%. Elle peut fusionner sa liste, mais ces derniers jours la maire de La Possession avait annoncé qu'elle ne souhaitait s'allier à personne au second tour. L’abstention n’a jamais été aussi forte à La Réunion, dépassant 63% . C'est huit points de plus que celle enregistrée au premier tour des élections régionales de 2015. 

► En Guyane, le sortant Rodolphe Alexandre largement devant

En Guyane, les 101 622 électeurs avaient le choix entre quatre listes ce dimanche (contre neuf en 2015). Soutien assumé du président de la République, Rodolphe Alexandre, à la tête de la Collectivité territoriale de Guyane depuis dix ans (président du conseil régional puis de l’Assemblée de Guyane), se représente à sa propre succession. 55 sièges sont à pourvoir.

Rodolphe Alexandre
Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane. ©Ludovic Marin / AFP


Les résultats définitifs de Guyane la 1ère donnent Rodolphe Alexandre (Guy. Ross) largement en tête du premier tour avec 43,7% des voix, devant le député Gabriel Serville (PEYI GUY) avec 27,7% et Jean-Paul Fereira (Union Gauche) avec 23,3%. Jessi Américain (sans étiquette) ferme la marche. Fort de 5,3% des suffrages, ce dernier est autorisé à fusionner avec une autre liste. 

L'abstention s'établit à 66% pour ce premier tour. "C'est inacceptable !", s'est plaint Gabriel Serville convaincu que les mesures contre le Covid-19 ont disuadé les électeurs de se rendre aux urnes. Le député avait demandé le report du scrutin. 

Pour rappel, au 1er tour des précédentes élections territoriales en décembre 2015, la liste de Rodolphe Alexandre avait recueilli un peu plus de 42% des voix, elle était arrivée en tête dans sept sections sur huit. En 2021, il dépasse 50% dans plusieurs communes du territoire français d'Amérique du Sud. Mais derrière lui, Gabriel Serville et Jean-Paul Fereira n'ont pas caché leur compatibilité pour mener à une liste commune au second tour. 

La candidature Jean-Paul Fereira (Un. Gauche) et son score au terme du premier tour sont marquants puisque c'était la première fois dans l'histoire politique de la Guyane qu'un Amérindien se présentait pour accéder à un poste majeur, la présidence de la collectivité territoriale. Il fait de bons scores dans les communes rurales et dans l'Ouest, notamment à Saint-Laurent-du-Maroni où Gabriel Serville n'arrive que quatrième. 

► En Guadeloupe, le sortant Ary Chalus loin devant

En Guadeloupe, 315 627 électeurs étaient invités à voter ce dimanche. Sur les 12 listes en course pour ce premier tour, sept sont issues de la société civile. Ary Chalus arrive largement en tête du scrutin avec 49,3%, il frôle la réélection dès le premier tour. Le président sortant du Conseil Régional est bien positionné pour remporter ces élections. A retenir la très forte abstention : 69,1% des électeurs guadeloupéens ne se sont pas déplacés.

Le scrutin n'a pas pu s'ouvrir en temps et en heure dans plusieurs bureaux de vote de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe dimanche matin. Aucun agent communal ni assesseur n'était présent pour assurer le bon déroulement du scrutin. Selon Harry Durimel, maire de la commune, les bureaux de vote ont été désertés à l'initiative de l'UTC-UGTG, car la ville de Pointe-à-Pitre a refusé de signer un accord cadre avec les agents. Selon le maire, les conditions minimum étaient tout de même repsectées pour ne pas aller vers une annulation de scrutin. Par ailleurs, des dégradations dans des écoles de la commune du Gosier ont troublé le vote, selon des élus, dont le maire du Gosier qui a annoncé dans un communiqué son intention de déposer plainte. 

► En Martinique, Serge Letchimy en tête, quatre listes qualifiées

306 542 Martiniquais étaient inscrits sur les listes électorales pour voter dans les 331 bureaux de vote de l'île. Quatorze candidats étaient en course pour ce premier tour, seules deux femmes étaient têtes de liste. Serge Letchimy arrive en tête du 1er tour avec 31,6% des voix, Alfred Marie-Jeanne est deuxième avec 25,8% des suffrages. Jean-Philippe Nilor est troisième avec 12 % des voix. Catherine Conconne peut également se maintenir au second tour avec 10,6%.

Entourée de son équipe de campagne dans son QG de Fort-de-France, Catherine Conconne s'est dite "très contente des résultats provisoires (…) On réussit quand même à être quatrième". À la question d'une alliance pour le second tour, la sénatrice a répondu qu'elle allait analyser les résultats globaux pour prendre une réflexion mûrement réfléchie. "On prendra le temps qu'il faut, on a encore la nuit pour réfléchir, on a encore demain."

► Forte abstention tout au long de la journée

Selon les chiffres de la préfecture de Martinique, le taux de participation aux élections territoriales est de 11,14 % ce dimanche (20 juin 2021) à la mi-journée, 26,2% à 17h. C'est 5 points de moins qu'en 2015. La mobilisation était également faible à la mi-journée en Guadeloupe : 9,88% pour les élections régionales et 9,65% pour les départementales, puis respectivement 22,3% et 21,7% à 17h. Même constat en Guyane : selon les chiffres transmis par la préfecture, 12,91 % des électeurs avaient accompli leur devoir citoyen à la mi-journée, 28,1% à 17h. 

À Mayotte, le conseil départemental, également renouvelé les 20 et 27 juin, assure les compétences régionales. 148 candidats se présentaient pour 26 sièges de conseillers départementaux.