Cinq footballeurs réunionnais jouent dans l’équipe de Madagascar. Ils ont un grand-père ou une grand-mère originaire de la Grande Ile, et ils ont choisi de jouer pour la sélection malgache. Ces joueurs péi s’apprêtent à vivre un événement historique. Grâce à sa victoire, il y a dix jours face à la la Guinée équatoriale, Madagascar s’est en effet qualifiée pour la Coupe d’Afrique des Nations. Un jour avec… les footballeurs réunionnais de l’équipe de Madagascar.

 

Ce jour-là, les Baréa sont à la une de toute la presse malgache. La veille, l’équipe de Madagascar est allée battre la Guinée. Si elle remporte le match retour à domicile, elle se qualifie pour la coupe d’Afrique des Nations.

 

Des Réunionnais d’origine Malgache

A l’aéroport d’Ivato, à la veille de ce match décisif, les joueurs sont accueillis en héros. Thomas Fontaine est le premier Réunionnais à avoir rejoint la sélection malgache. Après avoir joué en équipe de France des moins de 20 ans, et alors qu’il évolue aujourd’hui au Stade de Reims, en Ligue 1, il a acquis en 2017 la nationalité malgache et a rejoint les Barea. Depuis, quatre autres réunionnais l’ont imité : le Saint-Pierrois William Gros est attaquant à Vitré en ligue 2, Jérôme Mombris, lui, joue à Grenoble, Rayan Raveloson à Troyes et Romain Métanire qui joue également à Reims.

Regardez le reportage de Jean-Marc Collienne et Hasina Andriamaromimaja : 
Un jour avec... les footballeurs réunionnais de l’équipe de Madagascar

"Le plus gros match d’une carrière"

"C’est le plus gros match que l’on peut avoir dans notre carrière de footballeur, remarque Thomas Fontaine à la veille du match. Si on gagne là, on rentre dans l'histoire du football malgache, donc c'est un match à enjeu de fou".

Faire venir des Réunionnais en équipe de Madagascar, c’était l’idée de Nicolas Dupuis. "L’idée était d'abord de trouver les meilleurs malgache ici en Europe et à La Réunion, voire les gens qui ont des parents, grand parents malgaches, explique-t-il. Et il se trouve qu'il y en a cinq qui viennent de La Réunion. Et ce sont des malgaches de souche et c'est là l'important, ils jouent pour leur pays, en tout cas le pays de leurs ancêtres".
 

Un Jour avec … les footballeurs réunionnais de l’équipe de Madagascar © Jean-Marc Collienne

Le sport et les racines

"Au début, je n’étais pas trop pour, car je suis Réunionnais avant tout, mais malgache aussi par ma grand-mère, explique Thomas Fontaine. Ma motivation c’est le sport et mes racines. Ce n’est pas pour l’argent mais d’abord pour le côté humain".

Le jour J, le match se joue à Vontvorono, en pleine campagne. Les spectateurs arrivent à pied ou en taxi dans une ambiance de kermesse. Les premières minutes de match sont oppressantes. Finalement, à la 42ème minute, Madagascar ouvre le score. Durant tout le match, les Réunionnais Métanire et Montbris sont parmi les plus actifs. William Gros les rejoint en fin de partie.
 

Un Jour avec … les footballeurs réunionnais de l’équipe de Madagascar. © Jean-Marc Collienne

La joie des joueurs et du public

A quelques minutes de la fin, tous y croient. " Tu sens ou pas ? Ca sent bon, ça sent la CAN ", lâche Thomas. Au coup de sifflet final, c’est fait ! C’est historique ! En remportant ce match, les Malgaches joueront pour la première fois de leur histoire pour la Coupe d’Afrique des Nations, la CAN. Dans le stade, public et supporters exultent.  
 
" C'est un truc de fou " 
 hurle William. " On marque l'histoire, jamais de ma vie, je n’imaginait faire ça ". Ryan est gagné par l’émotion, " c'est mon pays de naissance et offrir ça au peuple c'est une grande joie ".

Le moment est historique, difficile à réaliser. " J'espère qu'on a rendu le peuple malgache fier ", confie Romain en pensant à sa grand-mère. C'est aussi une belle histoire entre La Réunion et Madagascar. " On est tous frères et on a montré ce soir qu'on a tous le même sang : kréols et malgaches ensemble ".
 
Le prochain rendez-vous sera en juin 2019 pour la d’Afrique des Nations, au Cameroun.