publicité

A 38 ans et 40 ans, elles ont décidé de prendre un nouveau départ professionnel. Solange et Paulette, mères de famille, ont entamé des études d'infirmière en septembre 2018. Étudiantes à l'Institut de soins infirmiers de Cayenne, elles ont choisi d'effectuer leur premier stage pratique à Saint-Laurent du Maroni. Solange était au service d'Hospitalisation à Domicile (HAD) et Paulette au service de médecine du Centre hospitalier de l'Ouest Guyanais. Quatre semaines qui ont forgé leur volonté d'être au service des autres.

Solange Ngo Nlend-Nken : du Cameroun à la Guyane

Solange Ngo Nlend III épouse Nken élève infirmière à l'Ifsi de Cayenne © CL

Nouveau départ en Guyane

Solange Ngo Nlend III épouse Nken est étudiante en première d'étude d'infirmière à l'Ifsi de Cayenne. A 38 ans , la vie de cette jeune femme prend un autre chemin. Au terme de ses trois années d'études, elle sera infirmière, un métier auquel elle n'était pas forcément destiné mais qui aujourd'hui lui offre des opportunités qui conviennent à la personne qu'elle est devenue.
Solange, 38 ans, mère de 3 enfants de 18 ans, 11 ans et 2 ans et demi est originaire du Cameroun où elle a obtenu son bac et effectué deux années de droit. Elle n'a pas poursuivi dans la filière juridique. En 2008, elle rejoint son époux en France où elle va d'abord travailler dans divers domaines pour contribuer aux besoins du ménage. En 2014, elle devient aide soignante et travaille 2 années à Epernay dans une polyclinique.
 

2018 intégration de la promotion 52 à l'Ifsi de Cayenne

En  2016, elle suit son époux professeur, il est muté en Guyane. Elle prend la décision alors, avec le soutien de son mari, de poursuivre dans le milieu de la santé et de préparer le concours d'entrée pour être infirmière. Elle l'obtient et septembre 2018, intègre la promotion 52 de l'Ifsi de Cayenne.
Solange est mère d'un enfant drépanocitaire, confrontée au quotidien à la souffrance, elle sait qu'elle peut capitaliser son vécu et soigner d'autres personne. Le métier d'infirmière, elle souhaite l'exercer dans divers services et peut-être à terme se spécialiser en cardiologie.
En attendant, elle a effectué son premier stage de 4 semaines dans le service Hospitalisation à domicile. Avec deux autres collègues, elle a choisi Saint-Laurent. L'organisation à mettre en place n'a pas été simple. Mais cela est le cas depuis le début, car il lui faut conjuguer la vie privée et la formation, trouver son rythme et être à jour dans les révisions. Le stage à Saint-Laurent a permis de souffler et de se consacrer pleinement à l'étude. 
Posée et bienveillante, Solange n'a pas eu de difficulté avec les patients et leur famille qui l'ont bien accueillie. Elle a découvert les spécificités de l'hospitalisation à domicile, un domaine qu'elle n'avait pas encore appréhendé.
Cette découverte de l'ouest guyanais lui a été profitable et Solange revenue à Cayenne avec ses deux comparses, ne dévie pas de sa route.
 
Solange Ngo Nlend-Nken élève infirmière

 

Paulette Pierre Alexandre-Roche devenir infirmière et réaliser un rêve de petite fille

Paulette Pierre Alexandre-Roche, élève infirmière stagiaire © CL

S'accrocher à son projet de vie

Avec deux autres collègues, Solange et Jessica, Paulette Pierre Alexandre-Roche a fait le choix d'aller à Saint-Laurent pour le premier stage pratique de sa formation d'infirmière. Le but : se consacrer durant un mois aux études. Elle a atteint ses objectifs, son stage au service médecine du CHOG s'est très bien déroulé. Un large sourire illumine le visage de l'étudiante quand elle parle de ses patients : 

"J'ai un bon retour, un sourire de leur part c'est déjà beaucoup pour moi et cela me fait vraiment chaud au coeur".
Elle n'a pas de regret de s'être éloignée de 250 km de sa famille, l'apport  y a été très enrichissant avec le personnel encadrant :
"J'ai choisi de venir au CHOG car j'avais entendu beaucoup de bien au niveau de l'encadrement des étudiants et je savais que cela m'aurait apporté beaucoup pour mon premier stage... l'engagement  du personnel du service de médecine est très instructif et motivant."
Par la suite, cette élève infirmière voudrait se spécialiser pour travailler dans un bloc opératoire. Il faudra, avant, acquérir deux années d'expérience après l'obtention de son diplôme.

Réaliser un rêve de petite fille

Il a fallu du courage et de la détermination à Paulette pour reprendre ses études à 40 ans. Mariée et mère de 4 enfants, elle s'est organisée pour préparer le concours de l'Ifsi. Pour cela cela elle a été soutenue par son administration, le CHAR où elle était secrétaire médicale et son époux qui lui apporte un soutien sans faille. Elle est très proche de son rêve de petite fille d'être un jour infirmière. Si elle a connu des périodes de doute sur sa capacité à mener son projet de reconversion à bien, elle a su faire fi de tous ses questionnements et aujourd'hui ne regrette rien.
Paulette Pierre Alexandre-Roche, élève infirmière