publicité

Les sommets et les crêtes de l'île sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Pour se lancer tranquillement sur les sentiers escarpés, empruntés par le Grand-Raid, il est  possible d'être conseillé par un accompagnateur de montagne. Rencontre avec Eric Mure, l'un de ces 60 professionnels !

 

Accompagnateur de montagne, un métier méconnu ?

© Réunion la 1ère

Le soir du jeudi 18 octobre 2018, les sentiers de La Réunion seront pris d'assaut par les participants au Grand-Raid. Les milliers de coureurs auront tout juste le temps d'apprécier le terrain de jeu sur lequel ils s'élancent. Auront-ils un regard pour la Plaine-des-Sables, Cilaos et ses trois Salazes ? Ignorent-ils que les premiers thermes de La Réunion étaient à Salazie ?

Si comme ces sportifs vous aimez, la nature et les grands espaces, vous pouvez vous lancer sur les sentiers avec un guide du routard, vivre vos envies armées d'une simple carte, mais aussi découvrir La Réunion en profitant des services d'un accompagnateur en montagne.

Cette profession a vu le jour en 2011 pour répondre à la demande toujours plus grande des touristes. Eric Mure est l'un des 60 à 70 professionnels qui partagent leur passion et vous révèlent les petites histoires de la grande histoire du département.
 

Eric Mure, de chef pâtissier à accompagnateur de montagne

Eric Mure © Eric Mure

Haute-Savoie. Nous ne sommes pas encore en 2010, mais doucement et sûrement, l'air vivifiant des Alpes et le soleil font leur œuvre. Sa décision prend forme en 2011. Après quelques vacances l'année précédente sur le département, il revient comme chef-pâtissier. Naturellement, il profite de ses temps libres pour s'adonner à sa passion, la montagne.

L'ex-chef pâtissier, originaire de Saint-Etienne, découvre la montagne et les treks en officiant dans les restaurants de Haute-Savoie. Le contrat saisonnier est terminé, avec Pôle emploi, il effectue un bilan de compétence. Le changement va s'opérer : "En fait-tout, concorde" nous raconte Eric Mure,

la lassitude de mon métier de pâtissier, de l'espace confiné des cuisines et résultat de ce bilan de compétences ont raison de mes dernières hésitations.


"De plus, j'ai la chance que la seconde formation d'accompagnateur soit mise en place en octobre 2011". La suite est écrite... Depuis 6 ans, Eric Mure partage sa passion pour les montagnes et l'histoire réunionnaises.
 

Un accompagnateur de montagne, combien ça coûte ?

© Réunion la 1ère

Pour faire appel à l'un des 60/70 accompagnateurs réunionnais, vous pouvez passer par la Maison de la montagne. Une journée avec l'un de ces spécialistes coûte 180 euros, une somme fixe, que vous soyez dix ou vingt... "J'ai un souvenir inouïe, j'accompagnais un couple de touristes suisse, passionnés de randonnées. Nous sommes montés au piton des Neiges. Au lever du soleil, ils ont ouvert une bouteille de vin et sorti de la viande de Grison.", dit-il

Nous étions sur le toit de La Réunion, le ciel se teintait de rouge, d'orange et le ciel sombre devenait bleu...


L'accompagnateur est également là pour permettre aux randonneurs de dépasser l'image et découvrir l'île. Le visible, la flore, la faune, mais aussi l'invisible. L'histoire des marrons qui ont donné leurs noms aux pitons, lieu-dit des cirques, la formation géologique de l'île et de son représentant le plus célèbre La Fournaise.

Pour l'instant, les accompagnateurs n'ont pas encore la possibilité d'offrir leurs services pendant les éruptions. Une expérience pour permettre un accès encadré à l'enclos a été menée par la préfecture avec des journalistes. Cette première devait avoir des suites, mais pour l'instant, pas de nouvelles ! Dommage, ce serait une opportunité pour ces professionnels d'arrondir leurs fins de mois. Aujourd'hui, ils ne travaillent pas plus de 120 à 130 jours par an.