Le "Mois Kréyol" est de retour pour une 6e édition

festivals
Affiche du festival le Mois Kréyol ©Facebook le Mois Kréyol
Du 8 octobre au 27 novembre, le Mois Kréyol revient dans l'Hexagone pour un "carnaval de saveurs", le thème de cette 6e édition.Chantal Loial, directrice artistique du festival, espère emporter encore une fois l'engouement du public autour du programme.

"Il se veut original, pas commun et plein de vitalité" pour la Guadeloupéenne Chantal Loial, directrice artistique du festival et chorégraphe de la compagnie Difé Kako. Le Mois Kréyol revient cette année pour une 6e édition, dans l'Hexagone mais aussi en Outre-mer à partir du mois de décembre. Initialement crée pour célébrer les langues et les cultures créoles, le festival itinérant sillonne plusieurs villes de France pour donner de la visibilité aux artistes ultramarins. "Cette année, La Rochelle participe à notre programmation pour la première fois", annonce Chantal Loial.

Un "carnaval des saveurs"

Le thème de cette année est lié à la gastronomie. "On a envie de travailler sur ce thème depuis deux ans. Je le trouve très métaphorique, on peut jouer entre saveurs culinaires et saveurs artistiques", explique Chantal Loial. Cette invitation au voyage à travers les sens sera ponctuée de temps forts, de moments festifs et chargée de souvenirs, selon la chorégraphe guadeloupéenne. Quatre marraines ont été choisies pour mettre en avant le festival : les écrivaines guadeloupéennes Simone Schwarz-Bart et Maryse Condé, la professeure des universités d'origine martiniquaise Corinne Mencé-Caster et la comédienne Firmine Richard, guadeloupéenne.

Simone Schwarz-Bart, Maryse Condé, Firmine Richard et Corinne Mencé-Caster. ©AFP / Outre-mer la 1ère

Spectacles de danse, concerts, tables rondes, lectures de contes pour les enfants, ou encore ateliers d'écriture et brunch, le Mois Kréyol propose une programmation riche et variée dans la capitale. "Le temps fort parisien sera du 26 octobre au 1er novembre, avec des artistes en provenance de Martinique, de Guadeloupe, de La Réunion et de la Guyane pour un spectacle de danse," insiste la chorégraphe de Difé Kako. À noter que le 28 octobre sera la journée internationale du Kréyol.

compagnie Difé Kako ©Marie Charlotte Loreille

Les festivités démarrent ce samedi 8 octobre à Paris, et plusieurs ateliers affichent déjà complets, selon Chantal Loial. Le mois Kréyol se poursuivra ensuite en Martinqiue, en Guadeloupe et en Guyane à partir de décembre 2022.

Retrouvez l'ensemble du programme juste ici.