TROIS CAGOUS SONT AU BRESIL

Pierre Fairbank et Nicolas Brignone à l'entraînement au stade Numa Daly © MC

 

FAIRBANK : L'ESPOIR EST PERMIS
Pierre Fairbank a tout connu aux Jeux Paralympiques. Et à 45 ans, il croit encore dur comme fer en ses chances de médaille à Rio. Son expérience et ses récents résultats plaident pour lui.  Aux Mondiaux 2015 de Doha, l'aîné des coureurs fauteuils calédoniens s'était rappelé au bon souvenir de ses principaux rivaux en bouclant le 800 mètres en troisième position, en 1 minute 40 secondes 51 centièmes, à 5 petits centièmes du Chinois Li Huzhao (1'40''46) et moins d'une seconde du Canadien Brent Lakatos (1'39''61). Sur 400 mètres, il n'avait pu lutter avec ces deux hommes, mais s'était positionné 6e juste derrière le Thaïlandais Pongsakorn Paeyo, 3e de la course, à un dixième. Enfin sur 100 mètres, Fairbank s'était également montré à son avantage avec une troisième place en 15 secondes 21 derrière Huzhao (14'84) et Lakatos (14'38) et juste devant le Chinois Yu Shiran (15'26).  
 
Le 100 mètres aux Mondiaux de Doha. Fairbank termine 3e.
Le 100 mètres aux Mondiaux de Doha. Fairbank termine 3e.  -  IPC  -  IPC
Pour ne pas être dépassé par une concurrence de plus en plus relevée, le natif de Hienghène a mis tous les atouts de son côté. Il a fait appel à un ami ingénieur pour l'aider à répondre à ses interrogations. Il s'est rendu au Japon, avec Nicolas Brignone et Olivier Deniaud, pour tester et acheter un nouveau fauteuil carbone. Il a fait l'impasse sur les championnats d'Europe et s'est déplacé au Brésil pour tester la piste de Rio avant le début des Jeux Paralympiques. Pierre a continué, également, à courir des marathons fauteuil aux quatre coins du Monde. Un entraînement foncier indispensable, et un véritable plaisir. La route change de la piste et offre d'autres sensations de vitesse.   

Dans l'atelier du clan Cagou, l'objectif est affiché depuis 4 ans. © MC

Marathon fauteuil de Paris
Marathon fauteuil de Paris  -  Olivier Deniaud  -  Olivier Deniaud
 
BRIGNONE : UNE CHANCE EN RELAIS ?
A 27 ans, Nicolas Brignone connaît ses premiers Jeux Paralympiques. Après avoir commencé le handisport en 2012, il s'était fixé comme objectif les Jeux Paralympiques au Brésil. 4 ans après, le voeu est exaucé à force de travail et de détermination. S'il n'a pas réussi les minimas pour se qualifier, Nicolas s'est montré constant dans sa progression. En 2014, il avait rapporté l'argent sur 400m et le bronze sur 100m aux championnats d'Europe. Cette année, dans cette même compétition, il était en finale du 100, 200, 400 et 800 mètres. A son palmarès s'ajoute également une médaille de bronze au relais 4x400 mètres à Doha, lors des Mondiaux 2015 (3'22''44, avec Alex Adelaide, Julien Casoli, et Pierre Fairbank). Avec le relais français de course fauteuil, il peut jouer un podium à Rio. 
Nicolas Brignone et le relais 4x400 médaillé aux Mondiaux 2015
Nicolas Brignone et le relais 4x400 médaillé aux Mondiaux 2015  -  IPC  -  IPC
 

A l'entraînement, il y a deux semaines, à Nouméa © MC

Image de la cérémonie d'ouverture à Rio © N.Brignone

 

Du stade Numa Daly au stade Maracana ! © N.Brignone




WELEPA : REVANCHE DIFFICILE

Rose Welepa au stade Numa Daly © Youtube


En 2012 à Londres, elle était passée à côté de son concours, perturbée par l'ambiance du stade olympique, pour sa première à ce niveau. A Rio, Rose Welepa tentera de tirer les leçons de cette expérience. Sa préparation a été perturbée par un décès survenu dans sa famille mais elle s'est accrochée. Au Brésil, comme il y a quatre ans, elle n'aura pas besoin de passer par les séries. Elle sera automatiquement qualifiée pour la finale. Il faudra être immédiatement en condition.
Lors des derniers mondiaux 2015, dans sa catégorie de lancer de poids déficiente visuelle (F11/F12), le titre était revenu à l'italienne Assunta Legnante avec 14m02. La Russe Oksem avait pris la 2e place (13m60 record du monde F12) devant la Mexicaine Valenzuena (12m70). Aux championnats d'Europe 2016 à Grossetto, Rose avait atteint 10m73, soit près d'1 mètre de moins que sa meilleure performance de la saison (11m65). Les deux premières du concours avaient frôlé ou dépassé la barre des 12 mètres. La concurrence est rude. Il faudra se surpasser pour une médaille.

REVIVEZ LA PREPARATION DES CAGOUS POUR RIO DANS LA SPECIALE JEUX PARALYMPIQUES DU MAG' DES SPORTS TV






LE PROGRAMME BRESILIEN

La cérémonie d'ouverture au stade Maracana immortalisée par Nicolas Brignone © N.Brignone


La cérémonie d'ouverture passée, place aux épreuves. Les Jeux Paralympiques vont s'étaler jusqu'au 19 septembre prochain pour nous, à Rio de Janeiro au Brésil. Rose Welepa participera au concours du lancer de poids déficiente visuelle, et Pierre Fairbank comme Nicolas Brignone seront alignés en course fauteuil T53. Les deux derniers cités disputeront plusieurs courses en individuel et une, en équipe.
Retrouvez ci-dessous le calendrier des épreuves aux heures calédoniennes.
 
100M (Pierre Fairbank et Nicolas Brignone)
1ere série :  le samedi 10 septembre à minuit
2ème série : le samedi 10 septembre à minuit 07
3ème série : le samedi 10 septembre à minuit 14
Finale: le samedi 10 septembre à 9h22
 
400M (Pierre Fairbank et Nicolas Brignone)
1ère série : dimanche 11 septembre à 8h43
2ème série : dimanche 11 septembre à 8h50
3ème série : dimanche 11 septembre à 8h57
Finale : lundi 12 septembre à 1h35
 
800M (Pierre Fairbank)
1ère série : jeudi 15 septembre à 1h26
2ème série : jeudi 15 septembre à 1h34
Finale : vendredi 16 septembre à 9h01
 
4X400M (Pierre Fairbank et Nicolas Brignone en équipe)
1ère série : samedi 17 septembre à 1h46
2ème série : samedi 17 septembre à 1h54
Finale : dimanche 18 septembre à 7h30
 
MARATHON (Pierre Fairbank)
Epreuve sur route : lundi 19 septembre à 2h31
 

1ers Jeux pour Nicolas Brignone (gauche) et déjà les 5e pour Pierre Fairbank. © O.Deniaud

 
POIDS DEFICIENTE VISUELLE (Rose Welepa)
Finale directe : jeudi 15 septembre à minuit 15

Rose Welepa (à droite) participe pour la 2e fois aux Jeux Paralympiques © O.Deniaud

 

5 OLYMPIADES CONSECUTIVES

SYDNEY, LA FOLLE EPOPEE
En 2000 en Australie, la Nouvelle-Calédonie se fait un nom au plus haut niveau mondial. Au sein de l'équipe de France, le lanceur de Lifou Thierry Cibone et l'athlète en course fauteuil, Pierre Fairbank, trustent les podiums aux Jeux Paralympiques.
Pour leur première participation à l'évènement, Cibone rafle trois fois l’or en remportant la finale du poids (12m27), le concours du disque (39m67), et celui du javelot (plus de 43m), tandis que Fairbank se pare d'or sur 200m (27 secondes 88), d'argent sur 400 (52''30), et de bronze sur 800 mètres (1'44''28). 
 
 

4 PODIUMS A ATHENES
En 2004 à Athènes, Fairbank prend l’argent dans le relais français du 4x400 (3'13''73) derrière la Thaïlande (3'13''08). Il se classe aussi troisième du relais 4x100m en 53 secondes 36 derrière l'Australie et la Thaïlande. 
En individuel, Pierre termine 7e du 400 mètres en 51'96. Son chrono est amélioré par rapport à Sydney 2000 mais il est distancé de plus d'une seconde par les trois premiers de la course.
Sur 800, il explose son record avec 1'38''99 et rate de peu le podium. Le Japonais Hiromichi le devance de 15 centièmes, l'Américain Bleakney de 28 centièmes, et l'Australien Colman de 31 centièmes.
Thierry Cibone prendra de son côté le bronze dans les concours du poids F35 (13m43) et du javelot (41m73), et la 4e place du disque. Deux autres Calédoniens étaient du voyage en Grèce. Basile Tafilagi s'était classé 7e du poids et 5e du disque dans la catégorie F42.
Emmanuel Vaisioa avait lui pris part au tournoi de basket handisport (11e avec les Bleus).
 
 
Le 800m de Fairbank aux Jeux d'Athènes
Le 800m de Fairbank aux Jeux d'Athènes  -  France 2  -  Olivier Deniaud
 
PEKIN 2008, UN TOURNANT
100 records du monde, toutes compétitions confondues, sont battus en Chine. Le pays hôte s'est préparé en conséquence et le niveau a considérablement augmenté. Si Fairbank monte sur la 3e marche du relais 4x400 en 3'17''93 avec ses coéquipiers de l'équipe de France (Julien Casoli, Alain Fuss, et Denis Lemeunier), il peine en individuel dans un contexte très relevé.  
Comme en Grèce, quatre ans plus tôt, il ne parvient pas à monter sur le podium des courses fauteuil (8e du 200m, 6e du 400m, et demi-finaliste du 800m). Tous ses temps, pourtant, sont abaissés. 
De son côté, Jean-Pierre Talatini obtient sa première médaille : du bronze, au javelot F34 avec 31m19.
 
 
La médaille de Fairbank et des Bleus à Pekin 2008
 
LONDRES : LE MOINS BON CRU
Thierry Cibone aux Jeux de Londres
Thierry Cibone aux Jeux de Londres  -  IPC  -  IPC

La dernière participation des Cagous aux Jeux Paralympiques remonte à 2012. Cinq calédoniens (Thierry Cibone, Jean-Pierre Talatini, Rose Welepa, Evelyne Tuitavaké et Pierre Fairbank) étaient qualifiés.  
Seul Thierry Cibone est parvenu à finir parmi les trois meilleurs mondiaux au poids F34. Il avait obtenu le bronze avec 12m86. 
Rose Welepa avait terminé 15ème sur 18 en finale du poids déficiente visuelle F11-F12 (9m89) et Evelyne Tuitavaké s'était classée 11e sur 17 au poids F57-58 avec 8m09.
Enfin Pierre Fairbank, qui n'avait pas réussi à passer les séries du 200 et du 400 mètres, était parvenu à se glisser en finale du 800 mètres (7e sur 8 en 1'43''02).