publicité

Une histoire de l’esclavage en Guyane…

170 ans se sont écoulés depuis la promulgation de l'abolition de l'esclavage. De nombreux chercheurs et historiens publient leurs travaux sur la traite négrière et ses conséquences. Chaque jour amène son lot de révélations, l’histoire s’écrit et se réécrit en permanence.
Une histoire de l’esclavage, des histoires de l’esclavage...

Les chaînes briseés © P Nègre

 

La traite et le plateau des Guyanes : de l'Afrique au Surinam, jusqu'au Guyana en passant par le Brésil et la Guyane française

C’est en 1643, que l’esclavage est introduit en Guyane. Auparavant, plusieurs tentatives de peuplement ont été des échecs. Les dominations anglaises, portugaises et hollandaises puis définitivement françaises se sont succédées.
La terre guyanaise a la réputation d’être hostile. La colonie est pauvre et ses habitants n’ont pas les moyens financiers d’accueillir cette main d’ œuvre docile et servile. De plus, l’abord des côtes n’est pas facile. Les vents contraires et les mauvaises infrastructures d’accueil n’encouragent pas l’accostage.Lire la suite...

Quelques explications de
Jean Moomou historien. Il évoque la traite sur le plateau des Guyanes et ses conséquences encore difficiles à définir aujourd'hui.

 

© Guyane1ère

 

Elles sont les oubliées de l'histoire. Elles ont fui dans la forêt pour retrouver la liberté. Certaines étaient à la tête de véritables guerrières. Ce sont les femmes Marronnes.

 

Elles sont les oubliées de l’histoire, et pourtant ...Elles étaient aux côtés de leurs maris, pères, fils dans la forêt amazonienne, fuyant le joug du colon. Certaines ont été des cheffes de guerre. Les Marronnes ont largement contribué à la résistance des peuples marrons. Leur nom vient du terme espagnol cimarron, fugitif. Lire la suite...


Denis Lamaison historien est connu pour remettre en cause les thèses historiques établies. Il a beaucoup travaillé sur ces femmes occultées de l'histoire. 

 

 

Anne-Marie Javouhey a été sacrée bienheureuse par le Pape Pie XII, mais aujourd'hui une nouvelle version de son histoire remet en question son statut d'icône

 

Anne-Marie Javouhey a été déclarée bienheureuse par le Pape Pie XII en 1950. La fondatrice des Sœurs de Cluny a marqué l’histoire de la Guyane. Elle a créé Mana, et ses rapports avec les esclaves, sont cités en exemple.
Elle est une icône de l'abolition en Guyane. Sa vie, son oeuvre sont saluées par le monde entier.
Aujourd'hui, un historien remet en cause cette histoire. Denis Lamaison a fait des recherches poussées sur la vie de Anne-Marie Javouhey. Il a repris ses écrits, analysé ses actions et le constat est plutôt édifiant. Lire la suite...

Denis Lamaison brise le statut d'icône de Soeur Anne-Marie Javouhey :



 

Après l'abolition, il a fallu s'organiser. Les nouveaux citoyens français devaient s'adapter à leur nouveau statut. Les colons aussi.

Cayenne au temps des colonies © P Nègre

Serge Mam Lam Fouck est professeur émérite à l’Université de Guyane.

Il est spécialiste de l'histoire de la Guyane. Il a écrit de nombreux ouvrages sur la question. Le dernier en date "Histoire de la Guyane. Du temps des Amérindiens à la crise de mars-avril 2017", est paru chez Ibis Rouge Éditions. Un ouvrage écrit avec Apollinaire Anakesa.

Après l’abolition de l’esclavage de 1848 comment les affranchis se sont ils intégrés dans la nouvelle société qui s’offrait à eux ?

SMMF : l’abolition de l’esclavage de 1848 change le statut des personnes qui étaient assujetties à la législation sur l’esclavage. Ces personnes, qui sont désignées sous le terme de « nouveaux citoyens », ont cherché les moyens de vivre hors des habitations produisant du sucre ou du roucou...Lire la suite..
 

© P Nègre

 

Aujourd'hui il est important de passer à "l'autre bord", de guérir et de construire son identité. Les déracinés doivent s'enraciner dans un nouveau monde fait de l'Autre.

La loi Taubira a amené la reconnaissance. Le voile s’est déchiré. Aujourd’hui des chercheurs, des scientifiques, des historiens évoquent les conséquences de l’esclavage sur la mémoire et l’inconscient collectifs. Un nouveau pas a été franchi dans la résilience...Lire la suite...


© DR

 

A peine trois générations se sont succédées depuis l'abolition. Du ghetto à Sciences Po, l'itinéraire d'un enfant du fleuve, descendant d'esclave en fuite. L'auteur Jessi Américain a été l'un des premiers à réussir Sciences Po. L'histoire se réécrit.

Nègre marron, itinéraire d’un enfant du ghetto de Jessi Américain est un livre phénomène. L'auteur s'en défend mais son héros lui ressemble étrangement. Cet ouvrage retrace la vie d'un jeune descendant des Marrons, Antoine, qui sera  l'un des premiers de sa communauté à réussir Sciences Po comme l'auteur.

Antoine habite dans le ghetto. Dans sa case, il n'y a même pas l'électricité. Bon élève, il doit travailler souvent très tard à la lumière de la bougie. Il côtoie des dealers, des délinquants. C’est le système D. Il faut survivre. Lire la suite...


 

Le Mémorial © P Nègre

 

"Jouer le jeu consiste à ne pas prendre le ciel et la terre à témoins de ses déconvenues mais au contraire à se rappeler les conseils d'Epictète : il y a des choses qui dépendent de nous, il y a des choses qui ne dépendent pas de nous"
Félix Eboué