publicité

Photographe sous-marin primé à de multiples reprises, Gaby Barathieu propose pour la deuxième année consécutive une sélection de ses 10 meilleures photos prises dans l’année, principalement au large de Mayotte. Plongée avec La1ère.
 

Plongeur de La Réunion à Mayotte

A partir de 1999, Gaby Barathieu a été envoûté par l’Outre-mer et en particulier l’océan indien. C’est à La Réunion qu’il s’initie à la plongée sous-marine et passe progressivement ses niveaux 1 et 2. Très vite, il ressent le besoin de partager ses découvertes.
 

Gaby Barathieu © DR

Installé depuis deux ans à Mayotte, après avoir longtemps vécu à La Réunion, il savoure la beauté de l’île et de son lagon

Tortue verte de Mayotte © Gaby Barathieu

Tortue verte de la plage N'gouja

Exemple avec cette tortue verte. "Entre deux plongées profondes, j’ai quelques rares fois pris le temps de me mettre à l’eau depuis la plage de N’gouja, haut lieu de nourrissage et de ponte des tortues vertes", explique le photographe dans son blog.


"J’ai pris ce cliché en pose longue avec une synchronisation des flashs au second rideau, ce qui a pour conséquence de procurer un effet de vitesse au sujet".

-Gaby Barathieu-photographe sous-marin

Grotte sous-marine au large de Mayotte © Gaby Barathieu

Grotte sous-marine au large de Mayotte

Aimant les défis, Gaby Barathieu s’est mis  à plonger à des profondeurs abyssales. Une pratique qu’il a abandonnée de manière temporaire en 2015 à la suite du décès de son ami et instructeur dans un accident.

A Mayotte, il a repris goût à cette pratique. En témoigne cette grotte qu’il a découverte le 19 mai 2018. L’entrée se trouve à 70 mètres de profondeur, au pied du second tombant de la barrière de corail.


"Ce n’est que lors des explorations suivantes que nous avons pu nous rendre compte des dimensions de cette salle. C’est toujours une sensation unique d’être le premier homme à découvrir un lieu pareil".

-Gaby Barathieu

Glathée © Gaby Barathieu

Une nouvelle galathée ?

Gaby Barathieu a un temps plaqué son travail dans les travaux publics pour participer avec succès à plusieurs concours de photographie sous-marine. La1ère avait remarqué sa photo de "poulpe dansant" primé en 2017.
 

Pieuvre dansante ou zourit de mayotte © Gabriel Barathieu


S’il fallait retenir une photo de son Best of 2018, La1ère craque pour cette galathée (en photo ci-dessus) "toute blanche aux poils rouges qui vit pourtant dans l’obscurité", selon les explications du photographe.

Gaby Barathieu a pris cette photo à 80 mètres de profondeurs, là où peu de photographes sous-marins s’aventurent. Il se demande si cette espèce n’est pas nouvelle pour la science. Il avoue avoir autant de plaisir à photographie "ce petit crustacé qu’une baleine de 40 tonnes". Le résultat lui donne raison.
 

crabe araignée © Gaby Barathieu

Un crabe araignée dans son corail

Aujourd’hui le photographe est publié dans des revues prestigieuses telles que National Geographic, Sciences et vie ou Géo. Depuis 2017, il a quitté La Réunion pour s’installer à Mayotte. Décision qu’il ne regrette pas.

En 2018, Gaby Barathieu a photographié ce crabe araignée (en photo ci-dessus) dans son corail, dans la grotte de Sanctutum par 70 mètres de profondeur. "Ce spécimen possède un œuf collé à sa queue", précise le photographe qui estime qu’il fait partie des "premiers à avoir observé ce petit crustacé à Mayotte".

 

la grotte mystère © Gaby Barathieu

La grotte mystère

Dans son « best of » 2018, Gaby Barathieu termine sa liste de photos préférées par cette grotte « mystère ». Le photographe n’est pas peu fier. Il pense avoir découvert avec ses camarades une grotte inexplorée jusqu’à présent.

"Ce type de grotte est très rare sur la planète, confie Gaby Barathieu à La1ère. "Il y en a aux Bahamas et une au large de Madagascar", ajoute-t-il. Des scientifiques sont donc très intéressés par cette découverte.

Il y a plus de 12 000 ans lors de la dernière période glaciaire, le niveau des océans était 80 mètres plus bas. Ceci explique la présence de stalagmites dans cette grotte.

"En analysant ces stalagmites, les chercheurs pourraient obtenir de nombreuses informations sur le climat et sur l’atmosphère il y a plus de 12 000 ans", précise le photographe.

Gaby Barathieu espère que la découverte qu'il a faite avec ses camarades de plongée va donner lieu à une expédition scientifique. C’est pourquoi pour l’instant, il ne préfère pas trop en dire sur cette grotte "mystère"…

►Pour en savoir plus sur Gaby Barathieu, regardez cet extrait des Témoins d'Outre-mer :
 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête