publicité

Après la Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2015, direction les Samoa !
Du 7 au 20 juillet 2019, le petit pays insulaire accueille les seizièmes Jeux du Pacifique. La grande fête du sport dans la région va voir se confronter les athlètes de 24 Etats et territoires, dont la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna.
Avant de vivre l'événement sur toutes nos antennes, présentations...

 

Samoa : carte d'identité

NOM
Etat indépendant des Samoa (à ne pas confondre avec les Samoa américaines, situées à l'Est de l'archipel, qui sont administrées par les Etats-Unis).

STATUT
Protectorat allemand de 1900 à 1914, passé sous tutelle néo-zélandaise avec la Première guerre mondiale. Samoa est le plus vieil état insulaire indépendant du Pacifique, son indépendance a été déclarée en 1962.
REGIME
Monarchie constitutionnelle et élective. Le préambule de la Constitution précise que l'Etat est «basé sur les principes chrétiens et les traditions et coutumes samoanes».
 
DIRIGEANTS
Chef de l’Etat : Tuimaleali’ifano Va’aleto'a Sualauvi II, depuis 2017.
Chef du gouvernement : Sailele Malielegaoi, depuis 1998 (Human rights protection party).

HYMNE
The Banner of Freedom (ci-dessous en version instrumentale).

POPULATION
195 979 habitants au recensement de 2016, estimés à environ 200 000 en 2019. La diaspora samoane est plus importante que la population vivant sur place, elle est notamment implantée en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis et en Australie. 
 
CAPITALE
Apia (environ 40 000 habitants), sur l’île d’Upolu.

REGION
Polynésie.

CLIMAT
Tropical.
 


LANGUES
Le samoan et l'anglais.

COUTUME
Le fa’a samoa, «la manière samoane».

MONNAIE
Le tala (1 tala = environ 39 francs CFP).
 

Billet de dix talas à l'occasion des Jeux.


ECONOMIE
C’est l’agriculture et la pêche qui emploient le plus de travailleurs aux Samoa. L’agriculture fournit la quasi-totalité des exportations. Le tourisme se trouve en pleine expansion. Les revenus de la diaspora et les aides au développement représentent d'importantes ressources.
 
RELIGION
Surtout chrétienne (églises protestantes, catholique, mormone...), elle est très présente aux Samoa qui respectent par exemple le repos du dimanche: pas de compétitions!
 


REPRESENTATION FRANÇAISE
La France a une frontière avec les Samoa, à l’Est de Wallis et Futuna. Elle dispose d'un consul honoraire à Apia, mais sa représentation diplomatique est située à l'ambassade de France à Wellington, en Nouvelle-Zélande.

CONDUITE
A gauche depuis 2009.

DECALAGE HORAIRE
Quand il est 7 heures du matin à Apia, il est 6 heures à Wallis (- 1), 5 heures à Nouméa (- 2), 20 heures la veille à Paris et 8 heures la veille à Papeete.

EN IMAGES
Les Samoa ont fait l'objet d'un numéro de Visa pour demain, par NC la 1ere, le 1er juillet 2018.
Par Caroline Antic-Martin et David Sigal:
Visa pour demain : Samoa
 
 

Les seizièmes Jeux du Pacifique

Avant le début des Jeux, le relais de la flamme. © Samoa 2019

ET DE TROIS POUR SAMOA
Après les éditions de 1983 et 2007, c’est la troisième fois que les Jeux (du Pacifique Sud, puis du Pacifique) ont lieu aux Samoa.

TONGA A DECLARE FORFAIT
L'édition 2019 devait d'abord se faire à Tonga, qui en a remporté l’organisation dès 2012. Mais en 2017, le gouvernement tongien s'est désisté pour raisons financières, ce qui était une première dans l'histoire de la compétition. Quatre mois plus tard, le Conseil des Jeux a confié cette organisation aux Samoa - plutôt qu'à Guam. 

24 PARTICIPANTS
Le plus important événement sportif de la région concerne les 22 Etats et territoires membres du conseil des jeux :
• les îles Cook
• les Etats fédérés de Micronésie
• Fidji
• Guam
• Kiribati
• les Mariannes du Nord
• les îles Marshall
• Nauru
• Niue
• Norfolk
• la Nouvelle-Calédonie
• Palau
• la Papouasie-Nouvelle-Guinée
• la Polynésie française
• les Salomon
• les Samoa
• les Samoa américaines
• Tokelau
• Tonga
• Tuvalu 
• Vanuatu
• Wallis et Futuna
L'Australie et la Nouvelle-Zélande sont aussi admises, dans une partie des sports. Plus de 4 000 participants sont attendus.
 

Le centre aquatique de Falatea. © Samoa 2019


LES DISCIPLINES
• Sports obligatoires à chaque édition

Athlétisme
Basket-ball
Beach-volley et volley
Football (masculin)
Golf
Haltérophilie
Natation
Rugby à 7 (masculin)
Tennis
Tennis de table
Va'a
Volley-ball

• Sports optionnels retenus pour Apia
Badminton
Boules sur gazon
Boxe
Cricket
Force athlétique
Judo
Netball
Rugby à 9
Squash
Taekwondo
Tir
Tir à l’arc
Touch rugby
Triathlon
Voile
 

Pas de karaté, de baseball ni de surf, mais le badminton a été retenu. © Samoa 2019


LES INSTALLATIONS
Le village des Jeux a été établi au centre méthodiste de Faleula, qui comporte une cinquantaine de bâtiments. Il réunira l’ensemble des délégations à l’exception des boxeurs hébergés sur l’île de Savai'i. Quant aux installations sportives, elles sont à découvrir dans ce sujet de Polynésie la 1ere et ici, sur le site officiel Samoa 2019. 

MERCI, LA CHINE
L'organisation a reçu un soutien majeur, aussi bien au niveau financier que logistique : «La Chine a soutenu le gouvernement samoan pour rendre possible ces Jeux», a expliqué à Polynésie la 1ere Jack Smith, le directeur des installations. «Ils ont donné à peu près 80% des équipements sportifs dont nous avions besoin.»

Remise de clé entre l'ambassadeur chinois et le Premier ministre samoan. © Samoa 2019


AU PROGRAMME
Les seizièmes Jeux du Pacifique ont lieu du dimanche 7 au samedi 20 juillet, dates des cérémonies d'ouverture et de clôture à l'Apia park stadium.
 


UN SLOGAN
«Tasi i le agaga» - «One in spirit ».
Regardez l'une des vidéos officielles :
 
LES MEDAILLES
Environ 2 300 médailles devraient être remises, à commencer par celles qui récompenseront les nageurs en eau libre lundi 8 juillet. Les dernières reviendront, le 20, à l'athlétisme, le basket 3x3 qui est aux Jeux pour la première fois, le foot, le netball, le touch rugby, le triathlon et le volley.

 

La sélection calédonienne

 

Samedi 6 juillet, arrivée des Calédoniens à Samoa. © Françoise Tromeur / NC la 1ere

DELEGATION
La Calédonie est représentée par 325 athlètes au lieu des 322 annoncés. «Il y a eu un petit changement par rapport à notre présentation», signale Christophe Dabin, le chef de mission. Des sportifs qui seront en lice dans 22 disciplines, et qui ont tous dû passer des tests anti-cannabis avant le départ.Ils seront accompagnés par environ 90 entraîneurs, responsables sportifs et autres encadrants. Sans oublier la trentaine de personnes de la délégation générale dirigée par Charles Cali, le président du CTOS (Comité territorial olympique et sportif). Des médecins, des kinés et 18 officiels techniques sont du voyage.
Retrouvez l'émission spéciale que Martin Charmasson a consacrée aux Cagous avant Samoa: https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/emissions/samoa-2019-xvie-jeux-du-pacifique 

SPORTS
Les Cagous tentent le coup en:
- athlétisme- badminton
- basket (5x5 et 3x3)
- beach volley
- boxe
- cricket
- football- force athlétique
- golf
- haltérophilie
- judo- natation- rugby
- squash (reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec)
SQUASH AVANT LES JEUX DU PACIFIQUE
- taekwondo (reportage de Martin Charmasson et Patrick Nicar)
TAEKWONDO AVANT LES JEUX DU PACIFIQUE
- tennis (reportage de Martin Charmasson et Nicolas Fasquel)
TENNIS AVANT LES JEUX DU PACIFIQUE
- tennis de table- tir à l’arc
- tir DTL / ball trap (reportage de Lizzie Carboni et Christian Favennec)
BALL TRAP AVANT LES JEUX
- tir ISSF
- triathlon
- va’a
- voile
- volley (reportage de Martin Charmasson et Gaël Detcheverry)
VOLLEY AVANT LES JEUX DU PACIFIQUE
 
UN BUDGET RESSERRE
«Le budget alloué pour ces Jeux du Pacifique s’élève à 145 millions de francs, dont 120 millions du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, auxquels il faut ajouter 98 millions de francs de crédits de préparation à destination des ligues», soulignait le site du CTOS début mai. «À titre de comparaison, les Cagous avaient bénéficié de plus d’un tiers de financement supplémentaire (329 millions) pour se préparer et participer aux précédents Jeux».

PORTE-DRAPEAUX 
La mission de porter les couleurs des Cagous a été confiée à trois sportifs aussi émérites que titrés : la nageuse Charlotte Robin, le footballeur Bertrand Kaï et l’athlète handisport Thierry Cibone.
NOUVEAU PLUMAGE
Si le karaté n’a pas été retenu pour les Jeux d’Apia, le karatéka Minh Dack en sera malgré tout : il a dessiné les tenues officielles des Calédoniens.
 
UNE DANSE, ET UN HYMNE
Les Cagous avaient déjà une danse de ralliement aux Jeux du Pacifique, place à l’hymne. Pilou Cagou a été écrit et composé par Tim Sameke avec la complicité de David Leroy. 

 

La sélection polynésienne

Cérémonie d'ouverture des XVème Jeux du Pacifique 2015 en Papouasie Nouvelle-Guinée, la délgation tahitienne © Polynésie 1ère, Heidi Yieng Kow

DELEGATION
Ils sont environ 280 athlètes à partir pour Apia. Une trentaine de participants ont répondu à l’appel de leur fenua et leur fédération d’origine alors qu’ils font carrière en France ou à l’étranger. S'ajoutent entraîneurs, dirigeants ainsi que le staff administratif et médical du COPF, le Comité olympique de Polynésie française.

SPORTS
Les Polynésiens s’alignent dans les sports suivants:
- athlétisme
- badminton
- basketball
- beach volley et volleyball
- boxe- football
- force athlétique
- golf
- disciplines handisport
- judo
- natation
- squash
- tennis
- tennis de table
- tir DTL
- tir ISSF- tir à l’arc
- triathlon
- va’a
- voile

PRIVES DE JEUX
Mais pas d’haltérophiles : les pré-sélectionnés ont été privés de Jeux à cause de formalités qui n'ont pas été respectées.A noter également l'absence du taekwondo, qui avait pourtant récolté six médailles d'or en 2015. La faute à un conflit entre les fédérations locales. Le rugby sera lui aussi absent.

BUDGET
Alors que le Comité olympique chiffrait le coût à environ 130 millions CFP, la Polynésie française lui a accordé une enveloppe de 120 millions pour le déplacement et la participation de la délégation aux Jeux. 
PORTE-DRAPEAUX 
En tête de cortège pour la Polynésie, le nageur Rainui Teriipaia et la volleyeuse Tehei Labaste.

 

La sélection de Wallis et Futuna

A la cérémonie d'ouverture des Mini-Jeux en 2017, au Vanuatu. © Seilala VILI

DELEGATION
Les représentants de Wallis et Futuna dans ces Jeux partent à 114 personnes dont 79 athlètes, les encadrants et les officiels, pour un budget estimé à 36 millions CFP. Avant de s'envoler pour Samoa, les sportifs ont vécu une journée de cohésion.

SPORTS
Les sportifs concourent dans cinq disciplines : 
- athlétisme- haltérophilie
- rugby à 7
- va'a- volleyVolley dont l'équipe masculine a bien l'intention de rester victorieuse aux Jeux pour la quatrième édition consécutive.

 

Quel sera le tableau (des médailles) ?

LA PRESQUE DOMINATION CALEDONIENNE
La Calédonie va-t-elle «reprendre» les Jeux? Elle est arrivée en tête du classement des médailles dans douze éditions sur quinze. La précédente a notamment échappé à sa domination au profit du pays organisateur : en juillet 2015, c’est la Papouasie-Nouvelle-Guinée qui s’est distinguée, comme elle l’avait fait en 1991 également à domicile. Fidji a pour sa part remporté ses Jeux de 1963.

SAMOA CINQUIEME AU TOTAL
Si on additionne les médailles depuis le début, arrivent en tête la Calédonie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Fidji, suivis de la Polynésie française et des Samoa. Wallis et Futuna se classe onzième.

AUX JEUX DE 2015 A PORT-MORESBY

Tableau des médailles aux précédents Jeux du Pacifique. © Port-Moresby 2015

Il y a quatre ans, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a raflé 217 médailles dont 88 en or. Loin devant les 166 médailles calédoniennes, dont 59 fois l'or. Et les 113 médailles polynésiennes (39 or). Wallis et Futuna avait été distingué à sept reprises - une fois en or.