Emmanuel Macron en Polynésie française

Emmanuel Macron effectue une visite officielle du 24 au 28 juillet 2021 en Polynésie française. Ce déplacement est notamment placé sous le signe de la gestion de la crise sanitaire, de l'environnement, du nucléaire et de la culture. Le chef de l'Etat se rendra à Tahiti, Moorea, Hiva Oa (Marquises) et Manihi (Tuamotu). La visite présidentielle est à suivre en direct sur Polynésie la 1ère radio, télé et internet via ce live permanent.

Fin de ce live permanent

Merci de nous avoir suivi. 

--

La visite officielle se termine ce mardi 27 juillet 2021

Le chef de l'Etat prend l'avion ce soir pour rentrer en métropole. Il a dressé un bilan de sa visite à la Présidence. 

Il devrait assister au Conseil des ministre dans l'airbus présidentiel. 

--

Tweet d'Emmanuel Macron sur son discours aux Polynésiens

Vous êtes pudiques et parlez peu, mais il y a une intensité, un souffle [polynésien].

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron dresse le bilan de sa visite en Polynésie

Au cours d'un discours prononcé devant 1 200 personnes, le chef de l'Etat est revenu sur les dossiers évoqués avec ses différents interlocuteurs : santé, économie, culture, fait nucléaire... Retrouvez les temps forts et l'intégralité de cette allocution.

--

Le Président Macron accorde un entretien exclusif à Polynésie la 1ère

--

Retrouvez le discours bilan du président de la République

Emmanuel Macron a fait de nombreuses annonces sur la santé, la condition féminine, la culture, l'environnement, l'économie, la sécurité, le nucléaire...

Plus de 70 milliards de Francs Pacifique pour le développement durable

Le Président Macron a annoncé un fonds d'investissement de 60 millions d'euros, soit plus de 70 milliards de Francs Pacifique pour des projets de développement durable en Polynésie. 

--

« Être Français est une chance » défend Teva Rohfritsch

« Il nous a fait l’honneur de venir et de beaucoup écouter. (…) [Emmanuel Macron] a raison : être Français est une chance » a souligné le sénateur de Polynésie, en soulignant l’effort du Président de s’être exprimé en tahitien, marquisien et paumotu. 

« C’est un discours qui reconnaît ce que l’on est en tant que polynésien » a commenté Maina Sage, député à l'Assemblée territoriale

Le sentiment amer de Père Auguste suite aux annonces du Président Macron

« Aucune avancée dans son discours. Que de la démagogie. Et de la lourdeur. Ceux qui [l']applaudissent font honte à ce Pays » a-t-il dénoncé.  

Edouard Fritch réaffirme le partenariat Etat-Pays

Edouard Fritch plus que satisfait du séjour du Président Macron en Polynésie. Une manière de réaffirmer le partenariat renforcé entre l'Etat et le territoire dans de nombreux domaines, notamment économique et sanitaire.

--

Et je vais vous dire très franchement : c’est tout à fait vrai qu’on n’aurait pas fait ces mêmes essais dans la Creuse ou en Bretagne. On l’a fait ici, parce-que c’était plus loin. On l’a fait ici, parce-que c’était perdu au milieu du Pacifique. (...) La Nation a une dette à l’égard de la Polynésie française.

Emmanuel Macron sur le fait nucléaire

Emmanuel Macron n'a pas dit pardon, mais il assume pleinement

La Nation a une dette à l'égard de la Polynésie française.

Emmanuel Macron, président de la République, à propos du fait nucléaire

Emmanuel Macron promet près de 85 millions de francs pacifique pour les femmes

Je n'oublie pas l'engagement des polynésiens lors [des guerres françaises].

Emmanuel Macron, président de la République

Suivez en direct les discours d’Emmanuel Macron et d’Edouard Fritch à la Présidence.

Je voudrais remercier ma population. J'étais fier de voir cette joie, ce bonheur dans ces yeux qui se sont accrochés à vos mains. Les polynésiens vous ont parlé avec le coeur. Vous avez montré l'homme au grand coeur que vous êtes.

Edouard Fritch, président de la Polynésie française

Emmanuel Macron fait son entrée au son des chants de la chorale

Les hymnes sont entonnées devant le Président Macron une dernière fois avant qu'il ne reparte pour la métropole. 

L'entretien du président de la République et du président du Pays a quelque peu retardé leur arrivée à la Présidence. 

--

Le chef de l'Etat confirme le choix de la défiscalisation pour développer la filière pêche

Après sa visite au port de pêche, le chef de l'Etat s'est exprimé sur la prolongation des aides de l'Etat à la filière pêche, notamment à travers la défiscalisation. Pour le Président Macron, la stratégie du Pays est la bonne : maintenir une pêche sélective avec des outils plus performants.

--

« Interdits de dresser nos pancartes » : les manifestants du Tavini Huira'atira sont scandalisés

« Le haut-commissaire nous a interdit de dresser nos pancartes. C’est inadmissible ! », a exclamé Vanina Crolas, qui a assuré que leur manifestation était pacifique. Les manifestants indépendantistes souhaitent simplement rappeler leur présence, et le droit de souveraineté polynésien : « On attend rien de concret. On demande le respect de notre droit de souveraineté sur notre terre et nos ressources. On sait [que la France n’est là que] pour ses propres intérêts. »

C'est important de rappeler le sujet de la vaccination dans un contexte de reprise épidémique intense. Nous avons confiance dans le soutien [de l'Etat].

Claude Panero, directrice de l'hôpital territorial

Moetai Brotherson attend le pardon de l'Etat s'agissant des essais nucléaires

Le député polynésien affirme assister au discours d'Emmanuel Macron uniquement pour entendre un « pardon », de la part de la France quant au préjudice nucléaire. À ce sujet, les manifestants anti-nucléaires ont été mises à l'écart par les forces de l'ordre. « Pas de vagues, que des belles images… » a d'ailleurs commenté Moetai Brotherson, sur le ton de l'ironie. 

Association 193 : les manifestants écartés de la Présidence à l'occasion du discours d'Emmanuel Macron

« Les forces de l’ordre ont reçu l’ordre de nous maitenir à distance. (…) On n'est pas dupes », a affirmé Père Auguste, président de l'association 193. Mais pour lui, peu importe qu'ils soient écartés de la Présidence ; l'important est que l'association soit présente et que les anti-nucléaires fassent entendre leurs voix, comme « forme d’opposition constructive » - selon les mots de Père Auguste. 

--

Je suis gagné par l'émotion. Je pense que nous assistons à la fameuse réconciliation entre le Pays et l'Etat. Emmanuel Macron, c'est la jeunesse, l'intelligence, la compréhension des autres, la différence que représente le Polynésien par rapport au Français ; et ça, il l'a bien senti.

Michel Buillard, maire de Papeete

Que va annoncer Emmanuel Macron pour la Polynésie ?

Le président de la République est attendu à la présidence de Polynésie ce mardi 27 juillet pour prononcer un discours devant les polynésiens. Ils en sauront davantage sur ce qui les attend les prochaines années, en termes de gestion de la crise sanitaire, environnement, nucléaire et culture. 

Hier soir, lundi 26 juillet, les acteurs économiques semblaient confiants et satisfaits suite à la réunion sur la situation économique. Les décisions doivent être annoncées ce mardi.

Il s'est aussi déjà prononcé sur l'inscription des Marquises à l'Unesco, sur le plan abris aux Tuamotu, mais va-t-il s'engager sur le nucléaire ? 

Réunion économique
Fin de la réunion de travail avec le Président Macron lundi 26 juillet ©Polynésie la 1ère

Dès 16h00, suivez en direct, depuis la Présidence de la Polynésie française, le discours d’Emmanuel Macron aux Polynésiens.

Ecologie et recherche au cœur de la visite d'Emmanuel Macron à Moorea

Le Président de la République a visité le CRIOBE, laboratoire d'excellence de recherche sur le corail, avant d'inaugurer le "Fare natura", éco-musée consacré à la protection de l'environnement.

--

Le président de la République rencontre Emmanuela, 6 mois, à Moorea

Emmanuel Macron inaugure l'écomusée Te Fare Natura à Moorea

Après sa visite au Criobe, centre de recherches sur les coraux, le Président Macron inaugure le nouveau musée Te Fare Natura ce mardi 27 juillet. Situé à quelques mètres du Criobe, ce nouveau musée vise à valoriser la richesse et la préservation du récif corallien. 

Situé dans la baie de Opunahu, l'écomusée a coûté 900 millions de francs pacifique, financé à parts égales par l'Etat et le Pays. Hinano Murphy, présidente de l'association Te Pu Atiti'a a félicité le projet, même si elle trouve l'entrée un peu chère - à partir de 400 francs pour les étudiants, et 1600 pour les résidents. Après trois années de travaux, ce musée a permis l'embauche d’une trentaine de personnes.

Le public pourra admirer les quatre aquariums géants qui se trouvent à l'intérieur du musée à partir du samedi 31 juillet, date d'ouverture du musée. 

--

Le chef de l'Etat reçoit aussi son bain de foule à Moorea

Lors de sa visite au Criobe et pour l'inauguration du musée Te Fare Natura à Moorea, Emmanuel Macron est allé au contact de la population. Comme il l'a déjà fait avenue Pouvanaa a Oopa, puis à Hiva Oa, et à Manihi depuis son arrivée à Tahiti le 24 juillet.

Il faut, bien sûr, pêcher raisonnablement et ne pas aller au-delà des possibilités que nous offrent les récifs coralliens. Le rythme de pêche doit suivre le rythme de reproduction de la nature

Hinano Murphy, présidente de l'association Pu Atiti'a

Le Président Macron découvre les recherches du Criobe sur les coraux

Emmanuel Macron est sensibilisé à l'importance du corail pour la biodiversité, ce mardi 27 juillet. Il a pû découvrir les recherches sur la préservation du corail. Les chercheurs de ce laboratoire d'excellence profitent de sa venue pour exposer l'impact du changement climatique sur la santé du corail et sur la biodiversité marine.

Les coraux des eaux polynésiennes ont la spécificité d'être particulièrement résistants. Mais depuis plusieurs années, ces coraux blanchissent et meurent à cause du réchauffement de la terre. Or, le corail est absolument essentiel à l'équilibre environnemental. Sa préservation est primordiale.

--

« Vous pouvez compter sur moi » a déclaré le chef de l'Etat

Emmanuel Macron échange avec la vice-présidente de l'Association 193 mardi 27 juillet, à l'occasion de sa visite officielle à Moorea.

« J’ai entendu ce que vous m’avez dit » déclare Emmanuel Macron aux anti nucléaires demandant pardon et réparations

Emmanuel Macron a échangé quelques minutes à Moorea avec les manifestants anti nucléaire. Il s'est montré rassurant et les a invités à être attentifs aux annonces qu'il doit faire ce soir lors de son allocution de fin de séjour.

--

Hinano Murphy très émue par le geste du Président

Hinano Murphy, fervente défenseure polynésienne de l'écologie, n'a pas pu cacher son émotion. Les yeux humides, elle a été extrêmement touchée du « geste fort » - tel qu'elle l'a décrit - du chef de l'Etat, d'aller directement à la rencontre des manifestants de l'association 193. « C’est un moment émouvant, pour tous ceux qui nous ont quitté », a t-elle ajouté.

Les manifestants ont également apprécié le geste. Ils attendent néanmoins des actions « concrètes » : « Les paroles c'est une chose, (...) [mais] il reste un politique. On sait que quand ils veulent, ils peuvent » a confié Léna Normand, porte parole de l'association 193.

J'ai de la considération et du respect pour le combat que vous portez. (...) Je vous ai entendu, vous entendrez ma réponse ce soir. On vous doit la vérité, vous pouvez compter sur moi.

Emmanuel Macron aux anti-nucléaire

Emmanuel Macron rencontre les manifestants de l'association 193

Lors de l'arrivée du cortège présidentiel à Moorea, le chef de l'Etat s'est arrêté devant les manifestants pour écouter leurs revendications, en face. 

Une manifestante s'est adressée à lui, en reprochant notamment la lenteur dans le traitement de dossiers des malades. Elle a également demandé la reconnaissance du préjudice nucléaire subi par les polynésiens, et la déclassification des dossiers. 

Les indépendantistes et les anti-nucléaire font un sit-in devant le quai de Vaiare

Le Tavini huiraatiraa et l'association 193 sont présents face au quai de Vaiare avec drapeaux, photos de tirs nucléaire pour montrer leur présence à l'arrivée président. C'est un sit-in pacifique.

Les indépendantistes et les anti-nucléaire étaient s'étaient également positionnés devant l'aéroport samedi 24 juillet, pour l'arrivée du Président Macron. 

--

Sciences et nature au programme d’Emmanuel Macron à Moorea

Le Président de la République visitera le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement et inaugurera la Maison de la nature de Moorea à l’occasion de sa dernière étape dans les îles.

--

Emmanuel Macron en visite à Moorea

Le chef de l'Etat est attendu au Criobe puis à l'inauguration de l'écomusée Fare Natura.

Macron Moorea
Quai de Vaiare sécurisé pour l'arrivée du Président ©Polynésie la 1ère

Emmanuel Macron veut allier environnement et emploi

« C’est très cohérent avec ce que l’on veut faire. C’est-à-dire, le modèle de pêche durable, vraiment polynésien, respectueux de la nature et des équilibres. Nous allons créer des emplois en reconduisant la défiscalisation, développer une filière de construction de bateaux », a déclaré le Président au port de pêche de Papeete. 

Les pêcheurs nous l'ont dit, tout le monde nous l'a dit : merci à notre Marine.

Emmanuel Macron, au port de pêche de Papeete

Emmanuel Macron découvre la filière pêche

Il y avait du monde au port de pêche pour accueillir le chef de l'Etat et lui faire découvrir la filière pêche, 3e secteur économique du Pays. Explications sur les thoniers de dernière génération et clou de la visite, présentation sur un plateau réfrigéré des différentes espèces pêchées ici.

--

Pour une pêche structurée

Le secteur de la pêche doit continuer à se structurer en Polynésie, car il contient un gros potentiel économique pour le Pays. Cette structuration passe par la formation des marins - qui aujourd'hui ne bénéfient plus d'une vraie formation, selon Claude Davio - et par une amélioration du statut professionnelle de pêcheur. 

« Avant il n’y avait pas du tout de statut. Aujourd’hui, le statut de pêcheur s’est amélioré, un plancher de rémunération a été mis en place. Mais il y a encore des choses à faire », a déclaré Claude Davio, expert dans le domaine maritime polynésien. 

Depuis quelques années, il n'y a plus de vraie formation [de nos pêcheurs]. Il faut prendre des dispositions. Je suis pour la formation internationale.

Claude Davio, expert du domaine maritime en Polynésie

Le président Macron découvre les poissons des eaux polynésiennes

Lors de sa visite au port de pêche de Papeete, Emmanuel Macron découvre les ressources exceptionnelles des eaux polynésiennes. Une richesse composée de multiples variétés de poissons de lagon et de large, comme par exemple le mahi mahi - dorade coryphène - très populaire en Polynésie. 

Poissons Macron
Le Président découvre les poissons de Polynésie ©Polynésie la 1ère

Emmanuel Macron visite un navire congélateur au port de Papeete

Les navires congélateurs présentent un intérêt majeur dans le secteur de la pêche. Ces bateaux permettent de pêcher plus loin et plus longtemps. Il en existe deux, amarrés au port de Papeete. Emmanuel Macron a notamment visité l'Ulysse 2. Il s'agit de l'un des deux navires congélateurs. Ce navire a été construit à Taravao et a bénéficié d'une défiscalisation de l'Etat.

--

Les professionnels de la pêche espèrent le soutien de l'Etat pour développer leur filière

Les professionnels de la pêche espèrent beaucoup de la visite du Président Macron. Ainsi, ils aimeraient le soutien de l'Etat pour agrandir leur structure de pêche ainsi que pour surveiller davantage la ZEE, une zone très convoitée par les navires étrangers.

--

Le chef de l'Etat attendu au port de pêche de Papeete

Après son déplacement à Hiva Oa puis à Manihi les 25 et 26 juillet, Emmanuel Macron est de retour à Tahiti. Ce mardi 27 juillet, il est attendu au port de pêche de Papeete. 

Après le tourisme et la perle, la pêche est le troisième secteur économique en Polynésie - au-delà de son aspect culturel. Cette activité représente 8% de l'emploi salarié lié à l'activité maritime. Les eaux polynésiennes constituent 45% de l'espace maritime français, avec une surface de 5 millions de km².

D'où l'importance de la visite du président de la République au port de Papeete, comme le souligne Claude Davio, acteur polynésien dans le secteur maritime depuis plus de 45 ans. Ce dernier rappelle que la filière de la pêche est une compétence du Pays mais qu'elle a besoin de l'aide de l'Etat. 

Suivez en direct la visite du chef de l'Etat, Emmanuel Macron au port de pêche de Papeete.

Relancer l'économie, principale attente des chefs d'entreprise

Ason retour à Tahiti lundi soir, Emmanuel Macron doit rencontrer les acteurs économiques du Pays. Impact économique du covid, soutien de l'Etat et financement du plan de relance de la Polynésie sont au programme.

Je voudrais remercier notre population de Ahe et Manihi. [pour l'accueil réservé au Président]

Fabienne Bennet, secrétaire générale de la commune de Manihi

A Manihi, un nouvel abri cyclonique livré en septembre 2023

La maquette et le lieu de construction ont été présentés au chef de l'Etat lors de sa visite à Manihi, lundi 26 juillet. Cet abri de survie aura une capacité de plus de 500 personnes, avec des réserves en eau et en nourriture pour une durée de 72 heures.

La particularité des nouveaux abris de survie à Manihi réside dans leurs fonctions multiples. Ces bâtiments serviront notamment de mairie ou encore d'école par exemple, en dehors de leur fonction purement protectrice.

A Manihi, le chef de l'Etat se montre encore une fois proche de la population

Avenant et accessible, c'est un peu la marque de fabrique d'Emmanuel Macron. Depuis qu'il est arrivé à Tahiti pour sa visite officielle, samedi 24 juillet, le Président prend le temps de saluer chaque personne qui se présente à lui. Il s'adonne au plaisir des selfies avec la population et s'adresse aux enfants de manière bienveillante. 

Les abris de survie et l'autonomie énergétique au coeur de la visite d'Emmanuel Macron à Manihi

Emmanuel Macron s'est rendu le 26 juillet après-midi à Manihi un atoll comme tant d'autres qui accueille le Président dans la pure tradition des îles, avec chaleur, mais qui doit relever plusieurs défis afin de rester un paradis sur terre. Les plus importants : les défis climatique et énergétique.

Le cyclone Orama est toujours en mémoire. Nous sommes parmi les Français les plus exposés au réchauffement climatique. Le nouveau plan abris est de la plus grande importance pour nous.

John Drollet, maire de Manihi

Emmanuel Macron rappelle l'investissement de plus de 6 milliards de francs pacifique pour faire face aux aléas climatiques

« La République tiendra sa promesse : protéger » a affirmé le président de la République. Emmanuel Macron a annoncé 50 millions d'euros d'aides - soit près de 6 milliards de francs pacifique - pour financer 17 nouveaux abris de survie à Manihi, et un million d'euros - soit environ 120 millions de francs pacifique - pour la centrale hybride

C'est pour moi un grand honneur de vous [accueillir] sur notre petit atoll de Manihi

John Drollet, maire de Manihi

Les enfants de Manihi entonnent la marseillaise pour le chef de l'Etat

Après un spectacle de danse pour accueillir le président de la République, et la levée de drapeaux, les jeunes de Manihi ont entonné la marseillaise. 

Le chef de l'Etat est arrivé à Manihi

Emmanuel Macron est arrivé à Manihi vers 13h30 lundi 26 juillet. Une visite qui durera deux heures sur cet atoll des Tuamotu. 

Tout comme aux Marquises, il a reçu un nom de baptême, en paumotu : « Te Taki Nui » qui signifie le « grand messager ».

--

Suivez notre édition spéciale consacrée à la visite officielle d’Emmanuel Macron à Manihi, aux Tuamotu

Emmanuel Macron, premier Président français à visiter les Marquises

Le chef de l'Etat a achevé sa visite aux Marquises avec la visite sur le site archéologique Upeke puis au RSMA. Il avait reçu un accueil grandiose à son arrivée dimanche 25 juillet. 

Emmanuel Macron est le premier président de la République française à mettre les pieds aux Marquises. 

--

Montée des eaux et coût de la vie, les problèmes que veulent surmonter les habitants de Manihi

AManihi, la population attend beaucoup de la visite d'Emmanuel Macron qui arrivera demain en début d'après-midi. Sur place c'est l'effervescence depuis plus de 2 jours. La population a triplé pour l'occasion : les habitants de Arutua, Apataki, Kaukura et Anaa sont venus prêter main forte.

--

Le chef de l'Etat est attendu aux Tuamotu

Emmanuel Macron poursuit sa visite officielle. Direction Manihi, aux Tuamotu, où la population prépare son arrivée depuis plusieurs jours. Tout est décoré sur place, des chants composés spécialement pour lui. Quelques membres du gouvernement Fritch sont arrivés à Manihi un peu avant le Président, lundi 26 juillet. 

Manihi Macron
Le nom de baptême paumotu pour E Macron, Te Taki Nui ©Polynésie la 1ère

Sur le site de Upeke, Emmanuel Macron réitère le soutien de l'Etat à l'inscription à l'Unesco

Au programme du chef de l'Etat lundi matin, la visite du marae de Upeke, qui signifie la femme qui a nourri les autres mères. C'est en compagnie d'une femme, la maire de l'île, qu' Emmanuel Macron a mieux appréhendé l'importance de l'inscription de ce site au patrimoine mondial de l'Unesco.

--

Emmanuel Macron remercie et encourage les jeunes du RSMA

« Vous portez (…) ici  un modèle unique qui est la fierté de la France. C’est un modèle que nous voulons développer » a déclaré le chef de l'Etat, devant les jeunes du RSMA. 

Emmanuel Macron s'essaye à la gravure

Le chef de l'Etat a observé les activités des jeunes du RSMA. Il a pû découvrir quelques savoir-faire traditionnels, tels que le ukulele et la gravure.

Merci d'encadrer nos jeunes et de leur inculquer des savoirs et des valeurs.

Emmanuel Macron au RSMA

Emmanuel Macron échange avec les stagiaires du RSMA

« C’est rare d’avoir autant de jeunes qui veulent s’engager. C’est impressionnant » a déclaré le Président de la République.

Emmanuel Macron visite le RSMA de Hiva Oa, école de la deuxième chance

Le Régiment du Service Militaire Adapté forme 600 jeunes chaque année en Polynésie dans une vingtaine de filières. Près de 90% d'entre eux trouvent un emploi à l'issue de six à douze mois d'apprentissage.

--

Emmanuel Macron visite le RSMA de Hiva Oa, école de la deuxième chance

Le Régiment du Service Militaire Adapté forme 600 jeunes chaque année en Polynésie dans une vingtaine de filières. Près de 90% d'entre eux trouvent un emploi à l'issue de six à douze mois d'apprentissage.

--

Le Président visite le RSMA de Hiva Oa

Un accueil militaire et un haka ont été réservés au chef de l'Etat par les volontaires du Régiment du service militaire de Hiva Oa. Tous les ans, cette structure accueille des jeunes stagiaires et facilite leur insertion dans la vie professionnelle. 

Un important dispositif de sécurité a été déployé. 

Le Président rappelle son engagement envers les Marquises

Joseph Kaiha, maire de Ua Pou, a renouvelé la demande marquisienne d'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco : « Nous voulons que notre archipel soit reconnu ». Ce à quoi le Président a répondu qu'il s'engageait à appuyer le dossier, de manière « pleine et entière ».

 

Ce lieu est la réconciliation d’esprit, d’une culture plus forte, plus profonde que nous et qui a irrigué toute la région. Et donc la France portera ce projet à l’Unesco, vous pouvez compter sur mon engagement plein et entier.

Emmanuel Macron, président de la République

Emmanuel Macron a assisté à la cérémonie du kava à Upeke

« Ici nous nous trouvons sur le lieu de rassemblement » a annoncé Tauarii au président de la République, acteur culturel marquisien. 

En direct la visite officielle du chef de l'Etat à Hiva Oa, sur le site Upeke et au RSMA

La visite symbolique du Président au marae d'Upeke

Le président de la République s'est rendu ce matin sur le site archéologique Upeke, comme lui avait annoncé la maire de Hiva Oa : 

« Nous vous proposerons une immersion complète dans notre patrimoine, sur le site archélogique Upeke à Taaoa. Vous y découvrirez notamment l’art graphique marquisien, le matatiki (…) élément fondamental de la culture marquisienne (…) [que nous souhaitons] soumettre (…) au processus de sélection des biens culturels et immatériels (…) de l’UNESCO. »

--

Emmanuel Macron assiste à l'ouverture du umukai

Après le show exceptionnel, rassemblant un millier de danseurs venus des six îles, le Président a pû assister à l'ouverture du umukai, le four traditionnel marquisien. Au total, sept fours ont été allumés, dans lesquels a cuit le dîner de près de 3000 personnes.

Le Président pourra découvrir les saveurs et l'art culinaire local. Et pour ce faire, un lieu symbolique : le musée Jacques Brel. Au menu, lames de porc rôties, poisson cru au lait de coco et uru. 

Macron Marquises
Ouverture du four traditionnel marquisien ©Polynésie la 1ère

Les gens sont envoûtés par les Marquises

Edgar Tetahiotupa, linguiste et anthropologue polynésien

Des cadeaux des Marquises pour le chef de l'Etat

Emmanuel Macron a reçu plusieurs cadeaux de la part des marquisiens, tous forts de sens. Tiki, tapa, umete... Des cadeaux imposants et remplis de mana. Un présent par délégation, qui représente « l'artisanat » propre à chaque île. 

« Vous m’avez offert les plumes de vos oiseaux, [mais j’emporte aussi avec moi] une part de vos chants, de vos sourires », a affirmé le président de la République.

cadeaux Marquises
Le Président recevant un tiki ©Polynésie la 1ère

Le Président Macron à Hiva Oa pour appuyer l'inscription des Marquises au patrimoine mondial de l'Unesco

Le Président Macron est actuellement à Hiva Oa. Il découvre l'accueil des Marquisiens et se rendra compte au fur et à mesure de son court séjour sur cette île, pourquoi Hiva Oa et les îles Marquises méritent d'être inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco.

--

 « Je me battrai à vos côtés pour que nous puissions classer les Marquises à l'Unesco » 

Le Président de la République a répondu à l'appel de la maire de Hiva Oa, Joëlle Frébault : « Ensemble nous pouvons triompher en résistant pour que notre culture et notre nature ne disparaisse pas. (...) Je me battrai à vos côtés pour que nous puissions classer les Marquises à l'Unesco. » 

Il s'est exprimé en marquisien au début de son discours pour saluer chaque île des Marquises. 

Oui, je me battrai à vos côtés pour que nous puissions classer les Marquises à l'Unesco

Emmanuel Macron, président de la République

Hommage aux oiseaux endémiques des Marquises

Les marquisiens ont présenté la danse de l'oiseau. Une danse symbolique pour rendre aux hommages aux oiseaux endémiques. Ces prestations ont une symbolique forte. Elles sont notamment messagères du souhait marquisien d'obtenir une reconnaissance universelle à l'UNESCO, de la valeur de la nature et de la culture marquisiennes. 

Environ mille danseurs marquisiens sont réunis. Chaque île est réprésentée.

Nous possédons tous les éléments constitutifs d'un peuple. Nous avons un hymne, un drapeau, un territoire, une langue, une histoire millénaire, une culture incandescente, un sentiment d'appartenance tenace, une fierté incommensurable d'être ce que nous sommes : des tama Enata no te fenua Enata – des hommes et des femmes de la terre des hommes

Joëlle Frébault, maire de Hiva Oa.

Accueil grandiose pour Emmanuel Macron aux Marquises

Le président de la République est arrivé dimanche après midi à Hiva Oa aux Marquises à 1 400 km au nord est de Tahiti. La population de tout l'archipel lui a réservé un accueil spectaculaire auquel ont assisté 3 000 personnes.

--

Emmanuel Macron baptisé Te Haka’ikitaha’oa

Le Président de la République a été baptisé Te Haka’ikitaha’oa par Joëlle Frébault, qui signifie « le grand chef qui marche et qui ira loin ». C'est désormais sous ce nom que le chef de l'Etat sera appelé durant son séjour aux Marquises.

Le chef de l'Etat est accueilli au stade d'Atuona

Toutes les îles des Marquises se sont réunies pour offrir un spectacle grandiose au Président. Il s'est avancé sur le stade d'Atuona aux côtés de Joëlle Frébault, maire de Hiva Oa, aux rythmes des sons et des pas de danses marquisiennes. 

Emmanuel Macron s'est recueilli sur les tombes de Brel et Gauguin

Emmanuel Macron a visité les tombes de Jacques Brel et Paul Gauguin. Un hommage du Président de la République à ces deux icônes artistiques enterrées aux Marquises.

Emmanuel Macron et Joëlle Frébault au cimetière d'Atuona
Emmanuel Macron et Joëlle Frébault au cimetière d'Atuona ©AFP

Les marquisiens comptent faire valoir leur patrimoine

Les marquisiens réservent un accueil grandiose au Président de la République. Cette visite d'Emmanuel Macron à Hiva Oa est aussi l'occasion pour les marquisiens de remettre en avant leur culture et faire avancer leur dossier de candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO. La soirée sera chargée en symboles.

« Le fait qu’il y ait une reconnaissance, c’est énorme. Une reconnaissance par rapport à la culture et aux autres » a déclaré Edgar Tetahiotupa, linguiste et anthropologue polynésien.

Suivez l'accueil du Président de la République par les habitants de Hiva Oa.

L'avion présidentiel va bientôt atterrir à Hiva Oa où l'attend une cérémonie grandiose

L'avion du Président Macron a quitté Tahiti dimanche à 14h, direction Hiva Oa. Sur place, c'est l'effervescence, car c'est la première fois qu'un chef de l'Etat foulera une terre marquisienne. Ce qui l'y attend sera grandiose. Ce matin, il a déjà eu un avant-goût de la culture polynésienne.

--

« Jamais je n’ai eu un accueil aussi émouvant » a confié Emmanuel Macron

Les politiques réunis pour parler de l'économie

Après la cérémonie de dépôt de gerbe devant le monument aux morts, le président de la République a été accueilli à la présidence de la Polynésie, aux sons des pahu et aux rythmes des pas de danses traditionnelles. Une réunion de travail sur l'économie doit s'y dérouler. 

Jamais je n'ai eu un accueil aussi émouvant. C'est avec beaucoup d'admiration et d'humilité que je reçois cet accueil, avec tout ce qu'il signifie. C'était magnifique. Merci. Mauruuru.

Emmanuel Macron

« Bienvenue sur cette terre des hommes qui vivent de l’amour et de la paix »

« Notre terre vous accueille. Nos enfants sont là. Bienvenue sur cette terre des hommes qui vivent de l’amour et de la paix », a prononcé Edouard Fritch, président de la Polynésie.

Le Président de la République a pu assister aux différents spectacles organisés spécialement pour son arrivée. Des danses traditionnelles qui n'ont pas laissés Emmanuel Macron indifférent.

Cérémonie au monument aux morts : l'hommage aux militaires, la ferveur populaire

Beaucoup de monde dimanche 25 juillet avenue Pouvana'a a Oopa, est venu assister à la cérémonie de dépôt de gerbe. Un hommage du chef de l'Etat aux militaires d'hier et d'aujourd'hui. L'occasion pour le Président de goûter à l'ambiance du bain de foule. Il n'a pas été déçu.

--

Un accueil fougueux des polynésiens pour le Président

Cris d'enthousiasme et rires chaleureux pour souhaiter la bienvenue au Président. Emmanuel Macron a pû vivre l'accueil Polynésien, et recevoir les paroles bienveillantes des mamas du Fenua.

Il salue la population et prend le temps de quelques selfies... 

Des milliers de personnes avenue Pouvanaa a Oopa

Près de 2000 personnes étaient présentes avenue Pouvanaa a Oopa pour voir Emmanuel Macron. Parmi elles, Bella, venue « voir de près notre Président. (...) C’est une bonne chose ce qui se passe aujourd’hui. Nous sommes venues pour [l']accueillir. »

Les Polynésiens sont là pour témoigner de leur hospitalité au président de la République. La population en a également profité pour saluer les élus du Pays. 

--

Emmanuel Macron remercie les élèves du Conservatoire artistique de Polynésie

Les élèves du Conservatoire de Polynésie ont chanté une Marseillaise pour le Président. « C’est un honneur de chanter pour vous », ont-ils déclaré, en souhaitant la bienvenue au Président. 

Emmanuel Macron a notamment échangé avec Natihei. A 11 ans, il est le plus jeune élève du Conservatoire. Il avait participé à The voice kids France en 2019.

Merci d'être là, pour cette cérémonie. Merci d'être engagés au RSMA. Je compte sur vous.

Emmanuel Macron aux engagés polynésiens

Suivez la cérémonie du dépôt de gerbe par Emmanuel Macron en direct

« Si on aime sa liberté et si on respecte les autres, le seul geste à faire c'est se faire vacciner »

Le Président Macron au CHPF : le vaccin contre le covid, la coopération contre le cancer

Dès son arrivée, le Président Macron s'est rendu à l'hôpital de Taaone. Sur place, il s'est longuement attardé sur la gestion de la crise covid avec un personnel soignant toujours aussi dévoué mais de plus en plus fatigué. Il a aussi évoqué quelle forme prendra la nouvelle lutte contre le cancer.

Le vaccin est la seule solution

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s'est adressé au personnel soignant

Le président de la République a annoncé une nouvelle stratégie de développement pour améliorer les soins sur le territoire : « pour développer formation, équipement, et réseau de soins adaptés pour les différents cancers. (…). Nous allons aussi déployer une mission pour le service pédiatrie. Nous continuerons d’être là, en termes de continuité territoriale et de vecteur. »

Le Président a, encore une fois, salué la mobilisation de tous les acteurs de la santé.

Le personnel soignant fatigué par le covid

« Le personnel est fatigué », a expliqué la représentante du personnel soignant au président Emmanuel Macron. 

Dans le service de prise en charge des malades du covid, le président de la République s'est montré l'écoute. « Merci, nous tiendrons tous ensembles » a-t-il dédicacé au personnel.

A ce sujet, Jean-Marc Regnault a invité la population à se faire vacciner en masse : « Le personnel soignant est fatigué, on le comprend très bien. Par contre, je ne comprends pas pourquoi la population ne cherche pas à lui donner un coup de main, en se faisant massivement vacciner ! »

[Emmanuel Macron] est quelqu'un qui me semble accessible. Il a une certaine facilité de proximité qui est très appréciable.

Lucette Taero - personnalité politique polynésienne

Visite du Président Macron : une arrivée à l'aéroport sous haute protection

Et l'on aurait pu croire que l'arrivée du Président Macron engendrerait des bouleversements en termes de sécurité dans la ville. Mais ce matin, le calme régnait à Papeete. Seul l'aéroport de Tahiti-Faaa montrait quelques préparatifs de dernière minute.

--

Emmanuel Macron est arrivé à Tahiti

Le président de la République effectue une visite de quatre jours en Polynésie française. Il se rendra successivement à Hiva Oa aux Marquises, à Manihi aux Tuamotu et à Moorea, île voisine de Tahiti.

--

« Il faut qu'à l'issue de ce voyage nous soyons apaisés »

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, se dit prêt et heureux d'accueillir Emmanuel Macron en Polynésie :

« C'est un honneur de recevoir le Président de la République (...). Je crois que les polynésiens apprécient que les chefs de l'Etat viennent jusqu'ici (...). Nous allons le sensibiliser à certains dossiers dont celui du nucléaire (...). Il faut qu'à l'issue de ce voyage nous soyons apaisés (...). Il a la volonté de résoudre ce problème. »

Emmanuel Macron est arrivé au fenua

L'airbus présidentiel s'est posé sur le tarmac de l'aéroport de Faaa à 16h20, ce samedi 24 juillet. La Polynésie est le neuvième territoire ultramarin visité par le président de la République depuis le début de son quinquennat. Une délégation l'attend à l'entrée de l'aéroport.

Emmanuel Macron est le sixième président de la cinquième République à fouler le sol polynésien.

Suivez en direct l’arrivée du président de la République, Emmanuel Macron, à Tahiti

 

Emmanuel Macron en Polynésie : le programme radio, TV et Internet de Polynésie la 1ère

Polynésie la 1ère vous offre de suivre chaque étape du Président de la République en Polynésie française du 24 au 28 juillet. Pour ne rien manquer de cette visite officielle découvrez le détail de vos rendez-vous TV, radio et Internet.