publicité

TOP 10 des événements de l'année 2017 qui ont marqué les Outre-mer

Quels sont les dix événements qui ont marqué l'année 2017 Outre-mer ? Un mouvement social en Guyane, un volcan en éruption à La Réunion, des ouragans Irma et Maria dévastateurs aux Antilles ou encore le haut débit à Wallis et Futuna. La1ère.fr a sélectionné les dix faits marquant de l'année écoulée.

TOP 10 des évènements de l'année 2017 qui ont marqué les Outre-mer. © AFP / LA1ERE
© AFP / LA1ERE TOP 10 des évènements de l'année 2017 qui ont marqué les Outre-mer.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
En cette fin d'année 2017, La1ère.fr vous propose un coup d'œil dans le rétroviseur. Que faut-il retenir de cette année 2017 ? Des Antilles au Pacifique, de la politique à l'économie, La1ère a sélectionné dix faits marquants de l'année écoulée.


#Eruptions du Piton de la Fournaise

Le 31 janvier 2017, le Piton de la Fournaise entre pour la première fois de l'année en éruption à La Réunion. Les images de scories et de lave en fusion sont impressionnantes. Le Piton de la Fournaise est un des volcans les plus actifs au monde. Au total, il est entré en éruption trois fois cette année, en janvier, en mai et en juillet, et à une quinzaine de reprises au cours des dix dernières années. A noter que l'éruption de janvier dernier a duré 27 jours !

Résumé de la dernière activité du Piton de la Fournaise


#Les Outre-mer vue de l'espace !

Merci Thomas Pesquet ! 2017 a aussi été marquée par la publication de photos des Outre-mer vue de l'espace grâce à l'astronaute français, Thomas Pesquet,qui a passé six mois dans l'espace sur la Station Spaciale Internationale (ISS). Après avoir photographié la Nouvelle-Calédonie et la Guadeloupe fin 2016 à 400 km d'altitude, le 20 janvier, il poste une photo de la Martinique, puis La Réunion et la Guyane en février.





#Crise sociale en Guyane

Le 20 mars dernier, un vaste mouvement social démarre en Guyane. A la tête de la contestation : le collectif "Pou la Gwiyann dékolé" composé de socio-professionnels, d'associations, de syndicats et d'élus. Tous réclament des solutions face aux problèmes sécuritaires, économiques et sociaux de la Guyane.

© JODY AMIET / AFP
© JODY AMIET / AFP

Le 25 mars, le collectif vote la grève générale. Les manifestants établissent des barrages sur les principaux axes routiers, les ronds-points qui deviennent des lieux de vie, la Guyane est paralysée durant un mois. Au Centre Spatial Guyanais, plus aucune fusée ne décolle. Le collectif des "500 frères contre la délinquance" encadre le mouvement avec à sa tête son porte-parole, Mickaël Mancée. Il est d'ailleurs en tête du cortège de la grande marche du 28 mars. Point culminant de la mobilisation, elle rassemble près de 10 000 personnes dans les rues de Cayenne. "La plus grosse manifestation jamais organisée" sur le territoire, avoue la préfecture.


Au lendemain de la marche, le gouvernement annonce l'arrivée des ministres de l'Intérieur, Matthias Fekl, et des Outre-mer Ericka Bareigts. Le 31 mars, au balcon de la préfecture et après plusieurs heures de blocages dans les négociations avec le collectif "Pou Lagwiyann Dékolé", Ericka Bareigts présente ses excuses "au peuple guyanais".


Le 21 avril, après un mois de conflit social, le projet d'accord intitulé "Pou Lagwiyann Dékolé". Le document acte plusieurs décisions pour l'avenir du département. Six mois plus tard, le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, se rend en voyage officiel en Guyane où il reçoit un accueil mitigé. Une manifestation réunira un millier de personnes dans les rues de Cayenne pour demander "le respect des Accords de Guyane".


#Changements dans les ministères

Après l'élection du président de la République, Emmanuel Macron, le 7 mai, un nouveau gouvernement est formé par le Premier ministre, Edouard Philippe. Originaire de Saint-Pierre et Miquelon, Annick Girardin devient ministre des Outre-mer. Ex-députée de l'archipel, ministre de la fonction publique sous François Hollande, Annick Girardin reste donc au gouvernement malgré le changement.

Annick Girardin et Laura Flessel © AFP
© AFP Annick Girardin et Laura Flessel

La Guadeloupéenne Laura Flessel, escrimeuse cinq fois médaillée olympique et six fois championne du monde, est elle nommée ministre des Sports. Âgée de 45 ans et surnommée "La Guêpe", la Guadeloupéenne se voit confier la responsabilité d'un ministère de plein exercice, alors que les sports avaient été réduits à un secrétariat d'Etat durant le précédent quinquennat. 

Nommé en 2016 dans le gouvernement de François Hollande, le Guadeloupéen, Jean-Marc Mormeck, est lui reconduit délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'Outre-mer.


#Le Kea trader échoué en Nouvelle-Calédonie

Le 12 juillet, le porte-conteneurs, Kea Trader s'échoue en Nouvelle-Calédonie. Le navire immatriculé à Malte s'encastre sur les récifs de l'archipel des Loyauté. Les 540 tonnes de fioul lourd du Kea Trader ont été pompées dès juillet. 

Après plusieurs tentatives infructueuses de renflouement, le porte-conteneurs s'est brisé en deux en novembre. Quelques jours plus tard, un peu plus de 70 kilos de boulettes d'hydrocarbures sont ramassés sur des plages de Lifou. D'autres sont aussi découvertes les 28 et 29 novembre sur la côte est de Nouvelle-Calédonie. Selon les autorités, ces hydrocarbures proviennent probablement des cales du porte-conteneurs.

© FANC
© FANC


#Les ouragans Irma et Maria aux Antilles

Le 6 septembre, l'ouragan de catégorie 5, Irma s'abat sur plusieurs îles des Antilles, dont Saint-Barthélemy et surtout Saint-Martin qui est détruite à 95%. Ses vents atteignent 360 km/h. C'est l'ouragan le plus puissant enregistré dans la Caraïbe depuis plusieurs décennies. Sur son passage, Irma balaie tout, il tue onze personnes et cause plus de 800 millions d'euros de dégâts. Saint-Martin et Saint-Barth se réveillent dans des paysages apocalyptiques. Les dégâts matériels sont considérables. Pas d'eau, pas d'électricité, des habitations rasées. Dans ce chaos, l'acheminement des secours est compliqué.

apocalypse

Au lendemain du passage d'Irma, la ministre des outre-mer, Annick Girardin se rend sur place. En première ligne dans l'organisation des secours, elle coordonne les équipes depuis Saint-Martin. Le 12 septembre, le président de la République Emmanuel Macron se rend aussi sur place.

Emmanuel Macron à Saint-Martin

A peine Irma passé, les Antilles retiennent leur souffle. Un autre ouragan majeur de catégorie 5 arrive. Une semaine plus tard, Maria ravage les îles de la Caraïbe. Inondations, toits envolés, chutes d'arbres, plantations de bananes à terre : Maria fait d'importants dégâts en Guadeloupe et cause la mort de deux personnes. Maria passe aussi sur la Dominique et dévaste l'île en quelques heures. La Dominique a "tout perdu" déclare le Premier ministre.

© CITIZENSIDE / Gilles Morel / Citizenside Cedrick Isham CALVADOS / AFP
© CITIZENSIDE / Gilles Morel / Citizenside Cedrick Isham CALVADOS / AFP


#Un comité des signataires "historique"

Le 2 novembre, à l'issue d'un Comité des signataires de l'Accord de Nouméa, les participants quittent Matignon avec le sourire. Ils affirment qu'"un accord politique" a été trouvé sur les conditions d'organisation du référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, qui devra se tenir au plus tard en novembre 2018.

Ce comité des signataires est qualifié de "grande réussite" et "d'historique" par la majorité des participants qui salue "l'implication du Premier ministre dans cette longue journée de travail". Certains parlent d'une "confiance retrouvée".

Le Premier ministre, Edouard Philippe, après le 16e comité des signataires à Matignon. © JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP Le Premier ministre, Edouard Philippe, après le 16e comité des signataires à Matignon.

Un mois plus tard, le 1er décembre, le Premier ministre Edouard Philippe se rend en Nouvelle-Calédonie. Au terme d'une visite de quatre jours dans les trois provinces de l’archipel, il présente devant le Congrès une méthode basée sur le dialogue pour préparer le scrutin d'autodétermination de 2018. Consensus, respect, responsabilité : Edouard Philippe entend suivre l'empreinte de Michel Rocard, pour cheminer vers la sortie de l’Accord.


#Manifester pour dire non à l'esclavage en Libye

En novembre dernier, un reportage de la chaîne américaine CNN montre des êtres humains vendus aux enchères. De Paris à Pointe-à-Pitre, c'est l'horreur et la consternation. A Pointe-à-Pitre, une trentaine de manifestants se réunissent pour dire "non" à l'esclavage. Quelques heures plus tôt, à Paris, des centaines de personnes étaient rassemblées devant l'ambassade de Libye.

Mobilisation "Non à l'esclavage" Pointe-à-Pitre


#Le haut-débit à Wallis-et-Futuna

Le 19 novembre marque un tournant à Wallis. Grâce au câblier "île de ré" présent au large, la bretelle du câble haut débit Tuisamoa est posée. C'est le premier raccordement physique de ce câble sous-marin aux infrastructures terrestres de transport de données numériques de Wallis. L'île va désormais bénéficier d'un réseau internet haut débit. Le câble sous-marin de 1 600 km, relie plusieurs archipels du Pacifique.

© WF 1ère.
© WF 1ère.

Une opération similaire de raccordement en ensuite eu lieu à Futuna le 28 novembre. Un grand jour pour l'île qui fera aussi son entrée dans le monde du haut débit en 2018.


#Incendie au CHU de Guadeloupe

Le 28 novembre, un violent incendie se déclare au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, dans un local technique. Près de 1200 patients ont été évacués vers d'autres établissements de Guadeloupe mais aussi de Martinique. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, se rend sur place deux jours après l'incendie.

Le gouvernement annonce l'envoie d'un hôpital de campagne soit 34 tonnes de matériel et des moyens humains. Selon la ministre, "cet hôpital de campagne peut recevoir jusqu'à 150 urgences par jour, il peut faire sept blocs par jour, les interventions chirurgicales, et avoir 38 lits d'hospitalisation". La structure est toujours en place.

Près de 1 200 personnes évacuées après l'incendie au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. © Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP Près de 1 200 personnes évacuées après l'incendie au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.


#L'enterrement de Johnny Hallyday à Saint-Barth

Quelques dizaines de personnes vêtues de blancs, des caméras tenues à l'écart et un accès limité au cimetière de Lorient : lundi 11 décembre, Johnny Hallyday est inhumé dans l'intimité à Saint-Barthélémy. Après un immense hommage populaire rendu au chanteur à Paris deux jours plus tôt, c'est à Saint-Barthélémy, où il possédait une villa, que repose désormais Johnny Hallyday décédé à 74 ans des suites d'un cancer du poumon.

La tombe de Johnny Hallyday à Saint-Barth. © J. Boecasse / Guadeloupe 1ère
© J. Boecasse / Guadeloupe 1ère La tombe de Johnny Hallyday à Saint-Barth.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play